Dans la ménopause artificielle, il y a une chose attractive : c’est qu’on a l’espoir qu’elle se fasse la malle un jour. L’emmerdant, c’est avant. Après de longues semaines d’attente vide gagées par les effets secondaires de la ménopause artificielle, Simone est montée dans un train pour retrouver le docteur Espoir. Presque 3 mois sans se voir, c’est long et court à la fois. Alors, elle prend le temps de vous raconter.

Des cygnes dans tous les sens

Depuis la miraculeuse ponction de fin septembre qui a donné 5 blastos sur la banquise, l’objectif était de calmer le feu de l’endométriose. Un mois de pilule suivi d’une piqure de décapeptyl n’ont pas suffi. Alors, avant les fêtes le Docteur Espoir avait employé les grands moyens : 1 dose maousse de déca. D’ailleurs, cela me fait toujours sursauter quand j’entends des gens commander un déca, je m’attends à voir arriver un serveur avec une seringue sur un plateau demandant au client de lui présenter la partie la plus charnue de son être.

C’est peu de dire que Momone n’a pas été à la fête avec les effets secondaires démultipliés : libido aux abonnés absents, sécheresses diverses, mal à la tête, au ventre, au seins, bouffées de chaleur impressionnantes qui mériteraient des exonérations fiscales au même titre que les chaudières à condensation. Je serais le gouvernement, je me pencherais sur la question : les femmes ménopausées, nouvel el dorado pour les énergies renouvelables. Il y a du blé à se faire, je vous le dis. Je visualise la scène d’ici : le jour se lève sur l’Assemblée nationale, les députés ont débattu toute la nuit sur les modalités de sortie du nucléaire. Les échanges sont orageux entre les pro et les anti. Beaucoup de parlementaires aimeraient bien trouver des alternatives au nucléaire mais doutent de la fiabilité de l’éolien et de la biomasse. Quand au petit matin, une courageuse députée (moi), proposerait un amendement : se servir de la chaleur dégagée par les femmes ménopausées pour créer une nouvelle énergie. Comme les autres députés en auraient ras le bol des débats et voudraient prendre une douche (je vous dis pas l’odeur des dessous de bras après une journée et une nuit de débats enflammés) et ben ils voteraient pour mon amendement. Après, les médias parleraient de l’amendement « Momone » en donnant mon exemple : « Après seulement, 2 injections de déca, elle dégage suffisamment d’énergie pour chauffer durant tout un hiver l’agglomération de Tataouïne ». La presse internationale s’emparerait du sujet et des journalistes japonais viendraient constater que je dors à poil sans couette. Je deviendrais tellement connue que la boulangère me ferait des sourires, que la charcutière m’offrirait une tranche de jambon pour le prix de trois et que les chauffeurs moustachus de bus de Tataouïne me feraient des clins d’œil avec le pouce droit levé en l’air. La grande classe. Je serais la star de la transition énergétique.

Je vais vous demander de sortir de ma chambre maintenant messieurs les journalistes japonais, mon lectorat attend des nouvelles de ma ménopause artificielle.

La question était donc de savoir si les doses de cheval de déca avaient produit autre chose que des effets secondaires, genre des effets primaires, par exemple.

Le docteur Espoir m’avait prescrit une prise de sang 2 jours avant le rendez-vous. J’ai donc retrouvé le chemin du laboratoire. Un peu gênée car je n’avais pas pris la peine de répondre à leur mail de bonne année. La classe, de recevoir les vœux du labo, hein ? Non ? Ok, la loose alors. Il a fallu que je calme d’un signe de tête les ardeurs de la secrétaire quand elle m’a demandé de quand dataient mes dernières règles. Non, ma belle, aucune bonne nouvelle à l’horizon, juste de longues semaines de pause méno.

S’ensuit un petit voyage à Paris, dans le train donc. Plutôt que de claquer mon fric et mes congés dans un séjour au ski, je préfère participer au redressement des comptes de la SNCF et financer ledit séjour au ski de ma gynéco. C’est mon côté altruiste. Et puis au moins, je ne risque pas de me péter un genou. J’ai attendu plus d’une heure dans la salle d’attente. Pas malheureuse du tout puisque j’ai retrouvé Kalyz et son mari. Bon, elle a voulu toucher Coin-coin pour vérifier que c’était bien moi. J’ai bien vu qu’elle était super déçue car elle l’imaginait beaucoup plus grand. En fait, Coin-coin , il tient dans ma main. Quand même, déjà que je risque la scoliose à trimballer mes lourds dossiers de PMA, je ne peux pas en plus prendre un canard trop gros. J’aurais peut-être dû montrer à Kalyz que Coin-coin fait du bruit quand on appuie sur un petit bouton sous son aile gauche, cela l’aurait sûrement impressionnée favorablement et elle aurait changé d’avis sur sa petite taille. Mais je n’ai pas osé, rapport aux autres personnes dans la salle d’attente.

Bref. La salle d’attente était pleine, mais grâce à Kalyz, je n’ai pas vu le temps passer. Puis la salle s’est vidée et remplie à nouveau. En vieille routarde de la PMA, je me sens un peu chez moi dans les salles d’attente, genre je repère les places près des prises de courant et j’étale mes affaires. C’est important de pouvoir recharger son téléphone quand on fait plusieurs heures de transport pour aller dire bonjour à sa gynéco. D’ailleurs, maintenant que j’y pense, le docteur Espoir ne m’a pas envoyé ses vœux de bonne année. Ça craint quand même avec toutes les choses gentilles que j’écris sur elle. Purée, elle est notre idole à Simon et moi, on a des étoiles dans les yeux lorsque l’on parle d’elle. Peut-être qu’elle est tout simplement gênée qu’on lui paie un bout de son forfait de ski et qu’elle n’ose pas nous dire merci. Elle doit être timide en fait.

Timide peut-être mais elle pige vite en tout cas. Quand je suis entrée dans son cabinet, elle était le nez dans les résultats du labo (qui lui, m’avait souhaité la bonne idée, si vous suivez en peu). Elle a dit : « oh la la vous chauffez beaucoup Madame Simone ! ».

Et là j’ai buggé 2 secondes. J’ai cru qu’elle voulait qu’on joue à cache tampon, le jeu où on doit cacher un objet dans une pièce et dire « tu chauffes » ou « tu refroidis » en fonction de si notre compagnon de jeu s’approche ou s’éloigne dudit l’objet.

En fait, je ne me suis pas complétement plantée car l’objet à trouver c’est tout simplement mon utérus de compétition. Mais ça m’a fait plaisir qu’elle lise dans les résultats de prise de sang que j’avais un corps à chaleur tournante. La preuve que c’est pas dans ma tête.

Nous sommes passées dans la pièce d’à côté pour l’échographie. Pendant que je me déshabillais, elle m’a parlé de moi (sujet passionnant, je devrais en faire un blog) en reprenant des trucs de ma vie que je lui avais dits il y a 3 mois. Elle prend des notes ou elle a de la mémoire ? Je n’ai pas eu le temps de creuser la question car j’étais allongée sur la table d’examen et que je scrutais l’écran un vif intérêt une grosse angoisse.

Elle a dit : « oh, mais vous êtes très belle ! Feu vert pour le transfert ! »

Nom d’une pipe en bois ! Je m’attendais tellement au pire que je n’avais pas osé espérer pouvoir lancer le transfert si vite (sic).

Elle m’a alors donné les consignes et une longue ordonnance. Au menu : Aspégic nourrisson (les gynécos PMA et leur humour) tous les jours, vitamines tous les jours, 2 patchs de vivelledot à changer tous les 48h. Je la revois dans 10 jours et si tout se passe bien, corticoïdes et utro feront leur entrée.

Aussitôt sortie du cabinet, j’ai téléphoné la bonne nouvelle à Simon qui était super content. Doublement car il sait que l’alerte enlèvement sur ma libido est désormais levée. Bon, j’avoue que je ne lui ai pas encore dit pour l’utro, je le laisse baigner quelques jours dans son bonheur insouciant. Vous qui me lisez, j’espère que vous me pardonnerez cette omission vénielle.

La stratégie avec tous ces médocs c’est donc de gérer à la fois mon adénomyose et ma légère hypothyroïdie. Bordel, je n’avais pas autant de munitions avec mes sous-doués de Tataouïne. D’ailleurs, c’est drôle mais il y a presque un an jour pour jour, nous avions le rendez-vous de débriefing de l’échec de la FIV2 avec notre « champion » qui est passé à côté de ma GEU malgré mes plaintes douloureuses. Si seulement, je pouvais prochainement fêter les un an de mon hospitalisation de GEU avec un transfert gagnant, je dirais merci la vie.

Nonobstant cette date d’anniversaire marquée au fer rouge dans mon corps et mon esprit, je n’en demande pas tant. En plus de 8 ans de galère, c’est mon premier TEC, je vais donc me borner à m’esbaudir devant la nouveauté de ce protocole sans trop y placer d’espoir (cause toujours Momone). Il sera bien temps de remonter le niveau d’exigence pour le prochain TEC.

Bref, c’est l’inauguration de la catégorie FIV3-TEC1 de ce blog.

Sa petite taille n’empêche pas Coin-coin de prendre de la hauteur

ps : oui, la charcutière est une garce.

Publicités

89 commentaires sur « L’attente pleine, le retour : Simone vous raconte tout et même plus encore »

  1. Haha bon j’avoue que j’ai été surprise par sa taille mais il est quand même mignon, et j’aurais beaucoup aimé entendre son chant. Une prochaine fois 😉
    Je me dirige à nouveau vers cette salle d’attente, j’espère qu’elle aura moins de retard cette fois parce que je n’ai pas trouvé de copinaute avec qui papoter cette fois. Bisous Simone ❤

    Aimé par 1 personne

  2. gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! ( je crois que mon cerveau au buggé) go Simone, go go go go go go !! ( et non pas wake me up, before you go go ) ( humour a 2 francs 50 cts pour communiquer ma joie) sinon toujours pas partante pour les présidentielles ? vraiment pas ? si je mets un papier avec marqué simone dans l’urne, ca compte ?

    J'aime

  3. Je suis trop contente pour toi Simone !! C’est parti pour le TEC de la win !!
    Ton article m’a bien fait sourire, je rejoins Madame Ourse tu n’as jamais pensé à éditer tes articles sous forme de livre ?
    Je suis jalouse de Kalyz qui a pu rencontrer coincoin, c’est qu’il commence à être célèbre le petit sur la blogospère 😀

    Aimé par 1 personne

  4. Moi aussi j’ai un Coin-Coin chez moi (enfant un cousin de Coin-Coin) et je confirme, ils ont la classe!😎🐥
    Et c’est génial pour ton TEC à venir!! J’ai tellement mais tellement hâte que tu nous dises que ça y est, toutes ces années de galère c’est fini!
    Je commence déjà à croiser les doigts!🍀❤

    Aimé par 1 personne

  5. Quel plaisir de te lire, j’ai bien ri plus d’une fois.
    Tu as à mon vote pour l’énergie instaurer des nouvelles mesures en énergie renouvelable ! Et puis, je pourrais me joindre à la partie parce qu’y ai droit moi aussi. Si ça te dit, on fait comme pour un club de tricot : on se met en rond d’oignon et on chauffe un même lieu pour maximiser le rendement (en papotage).
    Merci de ton double effort individuel : 1/ à soulager la dette collective en empruntant la SNCF ; 2/ et égayer la vie de nos soignants/médecins grâce à ta participation forfaitaire à leurs vacances au ski. Ton sens du devoir est exemplaire.
    Des voeux du labo, quelle classe ! Ca me rend un peu jalouse, je pense qu’il va falloir que je change de labo, je n’ai pas reçu de telles attentions.
    Oh, et puis, au fait, pleins, pleins de bonnes ondes pour cet essai TEC !!

    Aimé par 2 people

  6. Purée (pour ne pas dire bordel de merde ça ferait quand même négligé sur un si joli blog), si Hope dit que tu es belle, c’est que le nid est parfait! Je suis tellement heureuse et remplie d’espoir pour vous ❤️
    Pour les patchs, deux types de réactions : soit ca colle trop, soit ca ne colle pas (mon cas). So ca ne colle pas, achète du tegaderm/hydrofilm pour les faire tenir car c’est stressant. Si ca colle trop, un petit produit pour éliminer les traces de colle (je serais ravie de t’envoyer le lien qui n’a jamais servi 😁).
    Allez on croise fort ici, pour fermer ad vitam aeternam le chapitre douloureux de ces 8 dernières années… 🍀🙏🏻

    J'aime

  7. Yes, enfin de l’action!
    Effectivement, connaissant par coeur ces petites boîtes, je peux juger de la taille de Coin-coin. C’est vrai qu’il est mini mais vraiment trop mignon.
    Au fait, j’ai en stock à peu près tous ces médocs si l’une d’entre vous en souhaite. J’ai mal au coeur à les refiler à la pharma du coin, et les PMA n’en veulent pas (dès fois que ce serait piégé, périmé).
    J’ai la liste sur demande. (par exemple en passant par mon blog ou par mon FB desse linette.) En échange, je ne demande qu’une belle carte postale de remerciement ou une tablette de chocolat (pour les riches).

    Aimé par 2 people

  8. Je suis désolée, je commente peu, mais je pense beaucoup à toi. C’est super cet intérieur tout neuf, tu en as bavé pour cette ménopause artificielle. Je n’imagine que trop bien l’espoir qui s’installe de nouveau. Et croise tout pour toi

    J'aime

  9. Ce TEC ca va détonner. Avec tous ces médocs il va va partir dans un trip bulle rose et cie et à coup sur il va vouloir rester et profiter de ce bonheur.
    Tu m’as bien fait rire avec cet amendement, les députés se diraient que pour une fois leur bonne femme peut bien leur servir à quelque chose (les bougres)

    Aimé par 1 personne

  10. Haha !!! Que de nouvelles enthousiasmantes notamment en ce qui concerne les perspectives écologiques 😜
    Je remarque cependant que tu as dévalisé mon armoire à pharmacie: Ma pile de medocs- les mêmes – diminue tandis que la tienne est haute et coiffée d’un canard petit mais joli !!! Étonnant non?!
    Et après la période qui s’achève, les effets secondaires de ce nouveau cocktail devraient te paraître bien minimes.
    On vit malgré tout dans l’ombre des échecs difficiles à oublier, mais cela permet de les mettre au passé. Ça fait tellement de bien de repartir dans l’action…
    Simone, je suis tellement contente pour toi : 5 chances, 5 espoirs…c’est ouaw 😉
    Take care of You.

    Aimé par 1 personne

  11. Très bonne nouvelle ! Enfin une première récompense de ces semaines de réchauffement thermique…
    Je vois qu’en plus de participer au bon train de vie du Docteur Hope, tu aides ton pharmacien à combler ses fins de mois. Trop bonne Simone 😉 J’espère fort que ce premier TEC sera la der des der. On croise tout ce qu’on peut !

    Aimé par 1 personne

  12. Oh merde tu me fais trop rire ! Et quelle bonne nouvelle ! Je t’envoie une cargaison d’ondes positives pour la préparation, le transfert et les DPO-utro. En avant les pingouins ! 🐧 Un seul pour l’instant si je comprends bien. Qu’est-ce que tu dois savourer de retrouver le chemin des essais après cette longue pause. Je t’embrasse fort. ❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s