27 commentaires sur « Manuel de conversation : les fertiles parlent aux infertiles (avec du Marisol Touraine dedans) »

  1. J’aime aussi entendre « tu me dis si je pose trop de questions, mais sache que c’est juste parce que j’aimerais en savoir plus, mais tu n’es pas obligée de répondre ».
    Ou encore « je ne te poserai pas de questions sur ton parcours pour ne pas te mettre la pression, je te laisserai venir vers moi si tu en as envie. »
    Et même « les amies c’est là dans les bons et surtout les mauvais moments. Même si ton mauvais moment dure des années je serai là. »
    Voilà, j’ai la chance d’avoir ces amies-là et je réalise à quel point c’est précieux même s’il leur arrive de commettre quelques maladresses.

    J'aime

  2. Ha Simone… je dois être particulièrement bien entourée ! Pour ceux qui nous sont chers, ce n’est pas simple non plus à gérer, ils avancent parfois sur des œufs… Des remarques blessantes, j’en ai aussi entendu, mais de personnes moins proches. Et il y a ceux, ou plutôt celles qui retirent une sorte de satisfaction (à peine perceptible) de votre situation, quelque chose de rassurant vis à vis de leur propre vie, peut-être qu’elles se sentent chanceuses par rapport à nous et cela leur fait du bien. Heureusement, elles ne sont pas nombreuses… Une petite digression à la lecture de ton post qui m’a plongée dans mes pensées :).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s