C’est peu de dire que la mère Simone n’a pas la ménopause riante. Deux semaines après l’injection du d*capeptyl, elle n’est pas très jouasse. Elle était pourtant prévenue clairement à la lecture de la notice  : « la plupart des effets secondaires sont attendus ». Mais après ? Elle n’allait tout de même pas reculer devant le non scoop selon lequel les traitements de PMA fichent la vie quotidienne en l’air. Après 8 ans d’attente, ce serait dommage de craquer à deux mètres du buffet, même si la nature n’a pas jugé bon de lui envoyer un carton d’invitation.

Un petit aparté : après l’injection, l’infirmier a jeté la boîte et Simone est repartie les mains vides. A ne pas refaire : la prochaine fois, elle demandera de conserver au moins la notice pour vérifier que les effets qu’elle subit sont « normaux ». A défaut, il est possible de retrouver les notices sur internet.

C’est pervers la PMA. Au début, les examens sont gentillets, puis petit à petit, ils sont plus intrusifs, les médicaments font leur apparition, puis les injections, puis les anesthésies générales, puis les charcutages… Chaque palier franchi fait reculer la capacité à évaluer froidement pour soi-même la balance bénéfice / risque. C’est comme au casino : tant qu’on sait que l’on peut avoir des jetons, on joue avec l’espoir de « se refaire ». Au final, on se retrouve à se faire trouer la peau trop souvent en se remémorant la larme à l’œil l’époque lointaine où l’on avait encore de la pudeur devant le corps médical.

revenir

Bref. Donc, ce n’est pas la joie chez Momone mais elle supporte le tout avec stoïcisme, toute convaincue que cette ménopause va rendre son intérieur tout beau tout propre pour accueillir comme il se doit un des pingouins qui l’attendent sur la banquise. Bêtise? Opiniâtreté ? L’avenir le dira.

En attendant, elle morfle :

  • difficulté à dormir : juste la nuit car le jour, elle est certaine qu’elle dormirait bien, dommage que son employeur ne semble y voir que des inconvénients.
  • changement d’humeur : une pensée pour Simon
  • diminution disparition de la libido : des souvenirs pour Simon
  • maux de tête : vous connaissez l’histoire de la PMette qui se donne des coups de marteau sur le pied ?  Pourquoi un tel comportement ? Car cela lui fait oublier 5 minutes qu’elle a mal à la tête…
  • bouffée de chaleur, transpiration excessive : où le plaisir de retrouver le pyjama littéralement trempé le matin…
  • peau grasse : idéal pour casser le peu d’estime de soi qu’il reste
  • seins douloureux : vous connaissez l’histoire de la PMette qui se tape la tête contre les murs? Car cela lui fait oublier 5 minutes qu’elle a mal aux seins…
  • douleur pendant ou après les rapports sexuels : sans objet, on vous l’a déjà dit
  • saignements génitaux : vive la coupe menstruelle
  • rétention d’eau : surtout quand on ne boit quasi plus d’alcool
  • douleurs dans le bas ventre : surtout que rien ne change pour que tout change
  • sécheresse vaginale : pour ce que cela sert…
  • sensation de faiblesse : comment voulez-vous qu’avec tout cela Momone se sente forte ?

Malgré tout, la vie continue. Simone a revu durant 2 jours des copains perdus de vue quelques années le temps que leurs enfants grandissent un peu. De belles retrouvailles, des balades, des discussions. Des enfants très bien élevés, adorables et mignons à serrer le cœur mais surtout à donner de l’espoir. Au moment du départ, le petit dernier s’est approché de Simone et lui a glissé à l’oreille : « tu vas me manquer Simone ».

Ces mots d’enfant sont les calmants les plus efficaces pour lutter contre les effets secondaires premiers de l’infertilité.

 

Publicités

46 commentaires sur « « Attrapez-les tous »….les effets secondaires de la ménopause »

  1. Si tu savais comme ton article Me parle! Je me demandais si j’en allais en faire un justement sur le decapetpyl. Injection il y a 10 jours pour moi .Tout comme toi , plein de symptômes galères dont les nuits agitées et très « mouillées « , la fatigue, Les maux de tête, les seins douloureux, l’humeur de merde( disons le carrément)
    Alors je compatis et je me sens moins seule de te lire.
    Mais qu’est ce qu’il ne faut pas endurer pour essayer d’avoir un bébé 😬
    Allez je retourne sous ma couette chialer sur mon sort…bises

    Aimé par 1 personne

  2. Bon courage Simone !!! Normalement les symptômes s’estompent , au début j’avais mal au crâne et de grosses insomnies puis c’est vite passé !
    Il faut que le nid soit nickel pour accueillir ton locataire !
    Bisous !!

    Aimé par 1 personne

  3. ah ouais, tu coches toutes les cases des effets secondaires…
    moi ce qui me faisait le plus peur avec la menopause, c’est de me dire que c’etait qu’un avant gout de ce qui m’attendait dans quelques annees… on va se marrer je crois !
    bon courage pour tout ca, rappelle pourquoi tu en chies, c’est le meilleur moyen de tenir bon !

    Aimé par 2 people

  4. Ça donne envie pour le futur youhou ! Je ne me souviens pas avoir eu ces symptômes avec le decapepchose, sauf l’humeur de daube mais moi c’était un peu tout le long de la pma donc j’ai pas vu la différence 😉
    Encore une injustice homme/femme ce truc de ménopause !

    Aimé par 2 people

  5. Heureusement que c’est juste une ménopause transitoire, en tout cas ça fait un peu redouter la définitive. Je te fais des gros calins et te souhaite que cette pause débouche sur une aménorrhée bien plus plaisante … nonobstant d’autres douleurs au sein, d’autres bouffées de chaleur, d’autres douleurs du bas ventre et d’autres insomnies …

    Aimé par 2 people

  6. Je sais que c’est vraiment dure la ménopause mais tiens le coup ça en vaut la peine. Je te souhaite plein de courage. Ps: j’espère que quand nous aurons l’age de « vraiment  » l’avoir un médecin aura trouvé un  » remède » miracle pour nous éviter à nous les femmes de subir encore et toujours! Pensées à Simon mais je suis certaine qu’il gère!😉

    Aimé par 2 people

  7. Plein de courage pour affronter ces effets secondaires qui semblent bien pénibles…
    Et je comprends tes doutes sur la finalité de tout cela…C’est ce qu’on est le plus dur : ne pas savoir de quel côté des statistiques on sera…
    Tu es entre les meilleures mains et j’espère fort le meilleur pour cette tentative !😉
    Des bisous

    Aimé par 2 people

  8. Courage Simon et Simone ! Un jour tout cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir et ce seront vos enfants qui vous diront des mots doux à l’oreille 😊 En tout cas le prochain qui te demande quand vous comptez faire un bébé, tu peux le mettre super mal à l’aise facilement (« quand mon vagin sera moins sec par exemple ») Bises !

    Aimé par 2 people

  9. Foutus symptômes qui font mal au corps et à l’esprit… J’espère que cette « purge forcée » portera ses fruits et que tu pourra accueillir vite et bien ta belle récolte. D’ici là, courage, serre les dents et continue d’avancer !!!!

    Aimé par 2 people

  10. Je vais te mentir j ai vraiment mal vécu la ménopause imposée.. il faut garder vraiment en tête l existence de nos petits blasto pour tenir… beaucoup de courage et que décembre arrive vite afin que tu signes un transfert réussi avant Noël. Je t embrasse fort

    J'aime

  11. Suis super en retard dans mes lectures et commentaires, désolée… Je t’envoie plein de courage pour supporter ces effets indésirables dont j’espère que la durée sera aussi limitée que possible. C’est Espoir qui te dit quand arrêter ? Bises Simone !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s