Ma petite sœur est arrivée à la maison hier. A nous deux, nous totalisons 6 enfants désormais, 3 chacune. Nos relations se sont sensiblement apaisées depuis que j’ai eu mes 3 loulous. Leurs naissances très rapprochées m’ont beaucoup fatiguée, aussi, je suis bien contente qu’elle puisse m’épauler avec ses précieux conseils et ces après-midis où elle vient cuisiner à la maison pendant que je joue avec les enfants.

Déjà deux heures que Marisol Touraine occupe la meilleure place du canapé. Sa tasse de thé à la main, son regard perçant va de l’un à l’autre des petits puis observe ma sœur affairée à mes casseroles et enfin se fixe sur la tour de cubes que je suis en train de monter pour le plus grand plaisir de mon neveu. Elle serait au zoo que son attitude ne serait pas différente. Depuis qu’elle se vautre sur mon canapé (la meilleure place), elle a décroché quoi, un mot ? Deux au maximum ? Qu’elle se pointe pour ne rien dire, passe encore, mais si c’est pour rester les bras ballants, sans même nous aider, merci bien.

Et puis, à nous zieuter comme si nous étions des bêtes de foire, elle commence à me gonfler la bourgeoise.

En deux heures, j’ai eu le temps de changer 4 couches, de mettre les deux plus grands sur le pot, de servir 4 biberons et 2 compotes, de changer un short et de soigner un bobo. La cuisine ouverte amène de bonnes odeurs. La perspective de tous ces petits plats que je vais pouvoir congeler et découvrir au fur et à mesure de mes journées débordées m’apporte du baume au cœur.

Et la Marisol n’a même pas terminé son thé… il est mal infusé ou quoi ? Désolée, mais ici on n’a pas le room service des ministères. On fait comme on peut avec les moyens dont on dispose.

L’après-midi tire à sa fin, il faudrait passer aux bains avant de faire dîner tout ce petit monde. Je me surprends à espérer qu’elle me propose de prendre le nourrisson avec elle le temps que je baigne les plus grands. Mais non, elle reste cutée sur mon canapé (la meilleure place), un sourire béat aux lèvres à regarder les mômes commencer à se chamailler. A rien foutre surtout, comme depuis le début.

Encore 10 minutes et le retard pris sera irrattrapable : nous serons bonnes pour un dîner de grognons et des couchers compliqués. Je sens l’agacement monter en moi car je comptais sur une soirée calme pour me poser et bouquiner.

Je me lève pour rejoindre ma sœur, elle me glisse discrètement « quand est-ce qu’elle se barre ta copine, on avait dit juste pour le thé, non ?

– d’abord, c’est pas ma copine, c’est juste une pauvre femme un peu désœuvrée que je voulais aider en lui faisant rencontrer du monde.

-oui bah, elle pourrait se bouger un peu et au moins proposer de passer la serpillère, elle voit pas tout le taf que ça donne de tenir une maison avec des mômes ou quoi ? »

Je soupire en retournant vers le canapé. Je m’assieds doucement à côté de Marisol, je lui touche le bras pour lui faire comprendre que je vais m’adresser à elle. Lentement, sa tête tourne vers moi, le regard toujours aussi perçant qu’il en devient perturbant.

« Madame Touraine, vous avez bien un domicile avec des gens qui vous attendent, n’est-ce pas ? Peut-être qu’il serait temps de rentrer, vos proches doivent s’inquiéter depuis tout ce temps ? »

A force de sourire crispée, elle a un peu de bave qui coule sur son beau chemisier. En me penchant, je vois une étiquette « H & M ». Sacrée découverte, je n’aurais pas cru, vraiment pas. Comme quoi, on se fait des idées sur les gens…

Enfin elle articule et des mots sortent de ses dents :  « oh mais vous savez, ça me fait tellement de bien de voir des gens normaux comme vous, Simone… »

Un couvercle est remis si brutalement sur une casserole que, du plus jeune à l’ex ministre, tout le monde sursaute.

Ma couette a glissé et j’ai un peu froid. J’allume pour attraper un verre d’eau. Simon se retourne et me demande si ça va.

« Je fais vraiment des rêves chelous en ce moment » que je lui réponds avant de me rendormir.

Publicités

27 commentaires sur « Arrête de gratter l’amitié Marisol »

  1. Lol. J’attendais la chute ! Moi aussi je fais toujours des rêves chelou quand je suis enceinte. Il paraît que même éveillée je paraîs dans la lune, comme dans un monde intérieur dixit Mon chéri (mais ça je ne m’en rends pas compte….)

    Aimé par 1 personne

  2. Wahou!! Tu sais que certaines drogues sont déconseillées enceinte? (ça me fait un peu penser au rêve de Bernie, en plus humain quand même).
    J’espère que tout va bien dans la réalité. Des bises

    J'aime

  3. Moi pendant ma dernière grossesse j’ai rêvé que mon chef crashait un yacht dans un ponton, et que le propriétaire du dit yacht était un mafioso et se vengeait en s’introduisant chez lui pendant son absence et lui pourrissait son canapé blanc ! tu m’as fais pleurer de rire au passage et mon mari aussi quand je lui ai lu lol

    Aimé par 2 people

  4. On peut monter un club si tu veux parce que Marisol T est un personnage récurrent de mes aventures since 2014 🙂
    https://automneinjune.wordpress.com/2013/11/01/viens-voir-le-docteur-aka-jf-recherche-gyneco/
    (tellement, que quand Nicole Brick a cassé sa pipe la semaine dernière, j’étais mortifiée : j’ai cru que c’était Marisol – ben quand même elles se ressemblent quoi – et du coup je ne pouvais plus décemment la détester)

    J'aime

    1. oh oui, montons un club ! MT est aussi un personnage récurrent de ma vie (je lui avais écrit pour les autorisations d’absence pendant les protocoles). Quant à Nicole Bricq, elle n’a jamais réussi à égaler MT dans ce look de 1ère communiante qui sied tant aux progressistes dans notre pays.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s