Puisque Dame Nature lui en laisse le répit, Simone poursuit son stage de normalitude dans le monde des fertiles. Après la CPAM, elle s’est rendue à la réunion d’information de la maternité, expérience riche en émotion qui a soulevé beaucoup de questions.

jesus_marche_sur_eau
Simone se rendant à la réunion d’information de la maternité

C’est après mûre réflexion que j’ai choisi la maternité dans laquelle j’accoucherai (remarquez l’utilisation de l’indicatif et non du conditionnel) même s’il fallait faire vite car l’élue de mon cœur étant très prisée, tout inscription après les 12 SA risquait de compromettre mon choix. Après discussion avec mon médecin généraliste, icelui m’a convaincue que j’avais plus besoin d’être chouchoutée que de me retrouver dans un usine à bébés qui appliquerait le protocole parce que le règlement c’est le règlement Madame. N’étant plus à un renoncement près à mes principes de fidélité au service public, je me suis inscrite dans une maternité privée de niveau 2, c’est-à-dire dotée d’un service de néonatalogie.

Cette maternité est issue d’une mobilisation militante de parents à la fin des années 1970 qui souhaitaient un accouchement plus respectueux des femmes et des bébés. Ce qui tombe fort bien car j’aime bien quand on me respecte. Des réunions d’informations à destination des futurs parents sont organisées régulièrement pour présenter le fonctionnement de la maternité et répondre aux questions.

J’ai donc fait l’affront à Dame Nature LP de me pointer à la dernière réunion. Sur le chemin qui me conduisait dans ce temple tellement fantasmé, j’étais déjà toute tremblante d’émotion. Heureusement que je n’étais pas seule : Edgar et Coin-coin m’accompagnaient. Puis ce sont mes pieds qui ont pris la conduite de notre petite troupe en nous menant vers la salle de réunion à travers les couloirs aux noms évocateurs, ma tête, quant à elle, ne savait pas où donner tellement elle n’y croyait pas. Nous étions une quarantaine de personnes, surtout des couples, seulement deux femmes seules, Simon étant encore en déplacement ce jour-là (penser à lui trouver un gage pour qu’il se fasse pardonner). Après la réunion, j’ai socialisé avec l’autre femme seule, son compagnon aussi était en déplacement (Simon à moitié pardonné).

La réunion était animée par des sages-femmes puisque ce sont elles qui mènent la danse dans cet établissement, deux représentantes d’une association d’usagers ont également pris la parole.Il y avait une sage-femme en début de carrière et une plus âgée avec un caractère affirmé, le genre de femme qui a dû brûler ses soutien-gorges dans les années soixante-dix. Bref, je me suis vite sentie en terrain ami.

En substance, j’ai retenu que l’équipe de cette maternité cherche à s’adapter aux souhaits et aux besoins des parents plutôt que l’inverse. On nous a assuré que nos demandes seraient respectées : celles qui ne souhaitent pas la péridurale ne seront pas laissées seules faces à leur douleur sur le mode « vous l’avez voulu » mais seront accompagnées pour lutter contre la douleur différemment (positions antalgiques, hypnose, etc), les parturientes ne sont pas obligées de rester allongées sur le dos, la moitié des salles d’accouchement sont équipées de baignoires et les couples peuvent amener de la musique, tamiser la lumière, etc. Idem pour l’allaitement : je n’ai pas senti de discours plus pro-allaitement que pro-biberon, l’équipe annonce soutenir les femmes dans leurs choix quels qu’ils soient.

En ce moment, je lis pas mal d’articles sur les violences obstétricales dont la récente polémique sur l’expression abdominale en est une illustration. Je suis d’autant plus réceptive à ces questions-là que mon parcours PMA n’a pas été un long chemin de roses pavé de respect de la patiente que je suis. Ce que j’ai entendu à la réunion, outre la présence de représentants d’usagers, était plutôt rassurant.

Pendant que les sages-femmes parlaient, j’étais autant fascinée par leur discours que par l’attitude des gens dans la salle : ils prenaient des notes et hochaient la tête, même pas l’air surpris de se trouver là. Moi je me pinçais pour m’assurer que je ne rêvais pas, les yeux perlés de larmes difficilement contenues.

Beaucoup de questions ont été posées, principalement par des hommes d’ailleurs. J’aurais eu beaucoup de choses à demander tant mon ignorance de ce qui relève de l’accouchement est grande. Toutefois, l’émotion étant trop grande, j’aurais eu de la peine à formuler mes questions.

Prochaine étape : l’inscription aux cours de préparation à l’accouchement. C’est dingue, j’ai même du mal à l’écrire tellement j’ai peur de me réveiller de ce miracle dans lequel je baigne depuis 4 mois.

canard-gonflable-matelas-bouee-gonflable-pour-plage
en vrai Simone s’accroche pour y croire

*****

J’espère que ce billet ainsi que les autres relevant de la même catégorie ne font pas souffrir les copines de quai et celles qui n’attendent plus. Même si je ne m’estime pas encore complètement tirée d’affaire, il est vrai que la question de poursuivre ou non ce blog consacré à l’attente d’une infertile se pose de plus en plus.

 

Publicités

58 commentaires sur « Où Simone foule le temple tant fantasmé de sa quête depuis plus de 8 ans »

  1. Simone ton blog plein de bon sens est toujours réellement intéressant à lire. C’est rare d’en trouver d’aussi censé dans un océan de PB un peu niaises qui s’extasient devant tout et vont chez Ikea des le test positif.

    Peut être que ce nouveau chemin pourrait prendre la forme d’un nouveau blog ?

    J'aime

  2. J’ai a chaque fois les larmes aux yeux de ressentir ton étonnement que tout se poursuive bien. Hé oui bientôt tu ne dormira plus mais pour une raison magnifique! Avec tous les doigts croisés pour toi tu peux doucement commencer à y croire 🙂

    J’aime beaucoup ta façon d’écrire donc je t’encouragerais à continuer même si effectivement comme proposé plus haut un autre blog serait peut être à propos.

    Aimé par 1 personne

  3. Mon expérience est très différente. Je n’ai pas eu à choisir ma maternité car il m’en fallait une de niveau 3 (à cause de mon utérus cicatriciel, enfin je crois), une usine à bébés donc. Pas de réunion et la peur de subir des violences médicales.
    Bisous Simone !
    Lily.

    Aimé par 1 personne

  4. Cela va continuer encore longtemps. Même maman je ne réalise toujours pas que les enfants sont les miens et que ce sont eux j’ai porte quasiment 8 mois. Irréel… et si ca peut te rassurer, inscription en maternité faire ici à 24 sa… et changement de crémerie a 34.
    Et quand Edgar bougera, tu utiliseras de moins en moins le conditionnel… les traumatismes ont la vie dure, step by step….
    Je pense bien fort à vous 4 (je ne peux pas laisser Coin Coin de côté 😅). 😘

    Aimé par 1 personne

  5. Que d’émotions. … Je t’en souhaite plein d’autres au fur et à mesure de tes découverte de ce monde attendu bien trop longtemps. Pour ton blog, je ne vois pas comment tu peux blesser quelqu’un. La catégorie de tes articles est claire. Si on vient c’est librement. Personne n’est obligé de te lire. Alors je ne comprends pas pourquoi même à chaque fois tu t’excuses. C’est ton espace, ton ressenti (toujours délicatement décrit en plus ), tu n’insultes personne.

    J'aime

  6. Le vécu d’une grossesse après tant d’année c’est aussi un témoignage important pour les pmettes 😉
    Voilà une maternité comme j’en ai longtemps rêvé ! Et si elle a brûlé son soutif, c’est une femme bien 😀
    Bisous Simone

    Aimé par 1 personne

  7. Tu as largement mérité le droit d’y croire et d’en profiter même si je comprends toutes tes réticences… Pour le blog, si tu souhaites encore échanger, partager mais sur d’autres sujets, un nouveau blog peut être une étape, une page qui se tourné !

    Bonne journée

    Virginie

    Aimé par 1 personne

  8. Et moi je crois que qu’on est grandes et que tu peux continuer à écrire et que celles que ça blesse trop pourront se désabonner. Moi perso je suis sûre le quai et ton blog et la destination qui clignote sur le panneau à cite du mot « retardé »

    Aimé par 1 personne

      1. Chère Simone,
        Je viens de finir la lecture exhaustive de ton blog et…wha… je suis ébaubie devant ton courage et ta ténacité. J’irai même jusqu’à évoquer ta pugnacité face à la machine administrative et le Dieu médecin que si peu de gens osent confronter. Par peur, par découragement, par honte parfois. Pour eux, merci.
        Tes derniers articles me nouent la gorges, je t’imagine même fouler le sol de la maternité comme une héroïne d’un bien trop long parcours. Je t’envie ou plutôt je convoite avidement le train dans lequel tu es monté. J’ai surtout très envie de te lire arriver au bout et découvrir ce qu’il y a après.
        Je m’étends et j’oublie le principal : félicitations pour ces 4 mois et ceux à venir, Edgard m’a tout l’air d’un brave gars.
        Mes bisous respectueux

        J'aime

  9. Moi en tout cas je serai déçue de plus te lire

    Il y a pas de réunion d’information par chez moi, c’est sympa comme idée. (En même temps c’est vrai que pour ma part la question s’est pas posé du choix, j’allai aller avec mes copines, et puis j’avais pas spécialement de questions)
    En tout cas c’est bien que la tienne soit dans cet état d’esprit.

    Bises

    Aimé par 1 personne

  10. Je vote POUR la poursuite de ce blog, tout en sachant que personne ne demande mon avis et que je suis absolument pas légitime, DNLP ayant été clémente avec moi. Mais tu recul et ton humour me manqueraient trop.
    Nul doute que l’aventure parentale sera une source inépuisable d’articles détonants.

    J'aime

  11. J’espère quand même que tu continueras à écrire nonobstant l’arrivée d’Edgar! Ta plume me manquerait trop. Bonne préparation à l’accouchement. Je souhaite qu’icelui se passe dans le respect. Bises et a bientôt pour la suite des aventures

    Aimé par 1 personne

  12. elle a l’air super top cette maternité !!! l’accouchement, ce grand moment de bonheur.. (entre 2 contractions bien sur) moi j’avais fait la préparation à l’accouchement en piscine, c’était génial ! et spécial dédicace a papa délire qui était venu certaines fois car les papas étaient les bienvenus, mais il était quand même un peu seul ! ( bah il était au chômage a l’époque, alors il pouvait se libérer le mardi à 11h45 !!) J’espère que Simon pourra se libérer les prochaines fois, qu’ils puisse cheminer avec toi… Simone, tu as l’obligation de continuer à bloger. ( non, je ne te demande pas ton avis) sinon c’est bien simple, je me mets en grève ! (de quoi je ne sais pas encore) je peux comprendre que tu aies peur de blesser tes copinotes PMettes qui galèrent, mais ça peut aussi leur donner de l’espoir. on a besoin de tes articles, un point c’est tout.

    Aimé par 2 people

  13. Simone, j’espère que tu continueras ce blog …ou en commenceras un autre au fur et à mesure de l’aventure
    Mon aventure s’est terminée sans enfant et c’est vrai, en toute sincérité, qu’il ya des moemnts où c’est encore douloureux mais je reste fermement et très sincèrement persuadée que tout le monde a le droit, le devoir de s’exprimer (sans s’excuser!) que ce soit le bonheur d’être mère tout comme la douleur de ne pas l’être….et les deux peuvent cohabiter, communiquer avec respect sur les vécus des uns et des autres….donc je continue à te lire avec beaucoup de joie et d’émotions (surtout que l’avantage du blog est de choisir le moment de lecture, il ya des moments où je préfère attendre) et je révendique donc le droit à la parole pour tous! exprimes ton bonheur sans limites et sans culpabilité, surtout que je sais que tu auras toujours une oreille attentive pour les autres sons de cloche…coin coin…euh ta plume et ton humour nous manqueraient trop si tu faissais le choix d’arrêter de « blogger »!

    Aimé par 2 people

  14. J’ai pleuré a chaque rdv de suivi de grossesse et même qu’on avait fait un selfie à la CAF quand on avait amené notre déclaration de grossesse 😄 (Je me rappellerai toujours mon chéri fier comme Artaban, tendant la déclaration en annonçant: « nous sommes enceintes! ») Ces vagues d’émotions ressenties, je te les souhaite encore nombreuses parce que c’est vraiment telllllllement chouette!!
    Ps: c’est mon ostéopathe lors d’une visite post accouchement qui m’a appris que l’expression abdominale était interdite et pourtant toujours réalisée: durant plus de 15 min une sage femme m’a littéralement écrasé le ventre…

    J'aime

  15. Mes filles sont nées en 1977 et 1981 , j’aurais souhaité  » une naissance sans violence  » ( référence au livre du dr Leboyer ) , il y avait une maternité à Chatenay Malabry qui avait tous les critères requis … Hélas nous habitions trop loin à l’époque , et j’ai donc eu droit pour la première naissance à l’expression abdominale , mes côtes étaient comme des touches de piano à la fin de la manoeuvre , je passe le reste … Bref , je m’en suis remise mais avec de mauvais souvenirs . Heureusement , je vois avec bonheur , que ce genre de torture est proscrit enfin !
    Je suis très heureuse que maintenant , on accorde beaucoup plus d’attention aux mamans et aux bébés . C’est quand même le minimum non?
    Prenez bien soin de vous , dorlotez vous et faites vous dorloter , choisissez ce qui vous semble être le mieux pour vous et Edgar , c’est tellement important ce moment .
    J’ai un renseignement perso à vous demander , et je ne vois pas un mail de contact sur votre blog ? Pouvez vous me l’envoyer ?

    Mes amitiés à vous et Simon ,et une douce caresse à Edgar , qui ne tardera pas à se manifester … Une petite bulle …et ce sera lui qui commence à vous envoyer des signes .

    J'aime

  16. Mes filles sont nées en 1977 et 1981 , j’aurais souhaité » une naissance sans violence » ( référence au livre du dr Leboyer ) , il y avait une maternité à Chatenay Malabry qui avait tous les critères requis … Hélas nous habitions trop loin à l’époque , et j’ai donc eu droit pour la première naissance à l’expression abdominale , mes côtes étaient comme des touches de piano à la fin de la manoeuvre , je passe le reste … Bref , je m’en suis remise mais avec de mauvais souvenirs . Heureusement , je vois avec bonheur , que ce genre de torture est proscrit enfin !
    Je suis très heureuse que maintenant , on accorde beaucoup plus d’attention aux mamans et aux bébés . C’est quand même le minimum non?
    Prenez bien soin de vous , dorlotez vous et faites vous dorloter , choisissez ce qui vous semble être le mieux pour vous et Edgar , c’est tellement important ce moment .
    J’ai un renseignement perso à vous demander , et je ne vois pas un mail de contact sur votre blog ? Pouvez vous me l’envoyer ?

    Mes amitiés à vous et Simon ,et une douce caresse à Edgar , qui ne tardera pas à se manifester … Une petite bulle …et ce sera lui qui commence à vous envoyer des signes .

    Les références WordPress.com / Gravatar.com sont exploitables.

    Aimé par 1 personne

  17. L’état d’esprit de cette maternité me semble tout à fait positif et de bon sens. Je ne connaissais pas cette histoire d’expression abdominale (team césarienne pour ma part 😉)… encore un geste violent de plus infligé aux femmes pffff c’est lamentable de ne pas daigner ne serait-ce que poser la question avant de le faire (et encore c’est interdit !!!!).
    Bref, je vais être pompeuse mais je reste persuadée qu’en tant que galériennes pma on vit tout ça plus intensément que les autres 😛
    Bises

    Aimé par 1 personne

  18. Elle a l’air top cette maternité !
    J’avais eu le même genre de réunion dans une maternité sympathique, pour finalement me retrouver dans une toute autre maternité moins sympathique suite au manque de place le jour J… mais dans le privé tu devrais éviter cette surprise de dernière minute.
    J’avais aussi trouvé intéressant les cours de préparation en individuel avec une SF à domicile, ça permettait d’être moins gênée pour poser les questions et bien préparer le avant, le pendant et la suite.

    Aimé par 1 personne

  19. Je disais (j’avais ecrit un message Mais tout à disparu), moi, j’aime bien te lire : ça me fait passer un bon moment dans les salles d’attentes. Et plus sérieusement, je suis très contente de voir que la pma fonctionne pour certaines ! Bonne continuation Simone

    J'aime

  20. Chère Simone, tes questions sur l’avenir de ton blog sont légitimes mais je pense ne pas être la seule à vouloir connaître la fin de l’histoire. Une fin la plus belle possible bien sûr. Simon, Coin-coin, Edgar et toi l’aurez durement gagnée.
    Alors, oui, peut-être ne suis-je pas la seule à ne pas tout lire parce que certains jours sont plus durs que d’autres mais tu es aussi une lueur d’espoir dans le brouillard. Ça aide bien un phare. Je vous embrasse.

    Aimé par 2 people

    1. je te comprends tout à fait Blanche, il y a des blogs que je peux visiter seulement maintenant car leur lecture m’était tout simplement impossible avant. et quant à certains articles, effectivement, tous les moments ne sont pas propices. Je te souhaite de connaître un jour le bonheur qui m’étreint, vraiment. Je t’embrasse.

      Aimé par 1 personne

  21. Enfin la roue tourne et ta maternité a l’ air vraiment bien…le pire avec le recul c’est qu en lisant tous les articles sur les violences médicales faites aux femmes sue j’ai réalisé que certaines attitudes n’ étaient pas normales! Mais le jour j pour un premier enfant on subit en pensant que les professionnels de santé agissent comme ils le peuvent….mais pour toi j’ai confiance en cette équipe tu vas vivre un moment haut en couleurs et tellement fort….
    allez encore une bouteille à ouvrir pour Edgar!

    Aimé par 1 personne

  22. Je suis heureuse pour toi que tu aies trouvé une belle maternité, ça me parait vraiment important. Ici au Canada, je n’ai pas eu d’autres choix que l’usine à bébés pour bébé 1, renvoyée à la maison 36h après l’accouchement. et pour bébé 2, ça sera 24h ! Alors j’essaie de me préparer joliment autour. J’espère que tu trouveras une solution pour le blog car j’aimerais continuer à te suivre : pourquoi pas en créer un deuxième ?

    J'aime

  23. je suis tombée sur ton blog totalement par hasard quand cherchais sur le net à conjurer cette solitude de la pma. J’en étais à ma fiv 2 qui a été un échec de plus, moral au plus bas, énorme peur de la suite…annonces de grossesse de partout… J’avais besoin d’humour et de recul pour supporter tout ça et je me suis retrouvée dans tes billets. J’ai suivi ton parcours du combattant et il est très important de continuer pour donner de l’espoir à celles et ceux qui attendent sur le quai. Entre temps, je suis montée dans le train de façon inattendue, un super tgv 1ère classe, moi qui n’arrivait même pas à composter le ticket! Du coup je me demandais pourquoi il me tenait à cœur de suivre ton blog,en fait j’esperais lire un jour un billet comme celui-ci et je me réjouis pour toi de cet immense bonheur qui se prépare. A chaque étape de la grossesse, j’étais comme une ravie de la crèche, je m’émerveillais de tout, un peu comme une touriste au pays de la fertilité qui se fait passer pour une locale. Sur ce blog ou un autre, en tout cas continue à partager ce trait d’esprit qui fait du bien !

    Aimé par 1 personne

  24. Je suis bien contente que tu aies trouvé une maternité de ce type – je trouve dommage d’ailleurs qu’elles ne soient pas toutes sur le même schéma, humain et respectueux, ça me parait quand même être la base… mais il faut sans doute qu’il reste encore des batailles à combattre, sinon on s’ennuierait sur cette terre.
    Pour la préparation à la naissance, tu as des idée particulières? Haptonomie (très chouette expérience de notre côté)? Sinon j’avais fait une prépa basée sur la sophrologie et c’était bien aussi. Il y a beaucoup d’options possibles finalement, pas toujours facile de s’y retrouver, mais ça vaut le coup de creuser (bon je ne doute pas que tout est déjà documenté dans un joli classeur à intercalaires de couleurs 😉 ).
    Prends bien soin de toi et de ton petit Edgar – sans oublier Coin-Coin évidemment

    J'aime

    1. ce sera finalement une préparation à la naissance dite « classique » avec de la parlote et un peu de sophrologie. J’aurais bien aimé faire une préparation « ballon » mais toutes les places étaient déjà prises (et moi incapable de m’inscrire à 12 SA…)

      J'aime

  25. Chère Simone,
    J’espère que vous me pardonnerez cette première intervention sur votre blog, que je me suis mise à suivre quand le sujet de la PMA s’est invité dans certaines discussions avec des proches. L’infertilité, le doute, la peur de tout perdre, je n’y ai pas été confrontée comme vous. Cependant, certaines de vos réflexions et réactions font écho à ce que je vis (2ème grossesse en cours), et je vous remercie de mettre des mots dessus. Alors avec beaucoup de respect et de joie, je vous souhaite un beau voyage en train, et une belle arrivée à quai, avec Simon et Edgar.
    Ensuite, je voulais juste, par goût de la nuance, préciser que mon expérience, corroborée par celle d’autres femmes ayant accouché elles aussi au cours des 5 dernières années dans de grandes maternités publiques parisiennes, ne valide pas nécessairement l’égalité « grosse maternité = usine à bébés = approche irrespectueuse des patients ». Je tenais à le préciser ici pour toutes les personnes qui seraient amenées à choisir leur lieu d’accouchement et qui seraient exposées à un discours parfois simplificateur de la part de leurs différents interlocuteurs (à commencer par les médecins). Comme vous le dites si bien, il est important de choisir l’établissement où on se sent bien et en confiance – peu importe ce qu’en pense M. Truc ou la Dr Bidule.
    Plein de belles choses pour l’avenir !

    J'aime

    1. Chère Olympe (quel joli prénom !), je vous remercie beaucoup de votre intervention car en effet, et heureusement, l’équation « grosse maternité = usine = irrespect » ne se vérifie pas. Peut-être aussi que les ressentis sont différents d’une patiente à l’autre en fonction des histoires de chacun. En tout cas, après des années d’examens tout aussi intrusifs les uns que les autres et de crises de larmes en sortant de rendez-vous, j’ai besoin d’être particulièrement chouchoutée. Certainement que je ressens les choses plus à vif que si j’avais réussi à tomber enceinte naturellement il y a 8 ans. J’espère que vos proches confrontés à la PMA s’en sortiront rapidement…

      J'aime

  26. J’en ai les larmes aux yeux de lire ton bonheur. Ca fait tellement plaisir à lire tu ne peux pas savoir ! J’espère que tu vas continuer ton blog ; tu me fais trop rire, et en plus on apprend des mots. Je vais essayer de replacer icelui demain en faisant les soldes, mais je sens que ça va être chaud ! Perso, je milite pour la réhabilitation du point virgule, mais tout le monde s’est fout et ne remarque même pas les efforts que je fais. En tout cas, bon choix cette mater privée de niveau 2, tu te mets dans les meilleurs conditions pour vivre un bel accouchement et pour être traitée aux petits oignons. Tu es une Reine Simone, et tu dois, ainsi que le petit prince, être traitée comme telle ! Je t’embrasse, profite à fond de ta grossesse et donne-nous de tes nouvelles

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s