Simon me raconte qu’à la pause-café une de ses collègues a balancé devant tout le service que son mari s’est fait stériliser parce qu’ils ont déjà 4 enfants et qu’elle ne supporte pas la pilule. Inutile d’ajouter que cette annonce a clairement cassé l’ambiance et que ladite pause fut écourtée ce matin-là, au grand bonheur de la chefferie laborieuse.

« Tu te rends compte, me dit Simon, c’est irrémédiable … ça paraît fou de prendre cette décision ».

A ce moment-là, je n’étais pas bien attentive, mais je crois que tout en parlant, il se protégeait l’entrejambe avec ses deux mains.

Perverse, je lui ai répondu que si on avait la chance d’avoir un petit Edgar qui naît d’ici la fin de l’année, je ne voudrais plus jamais reprendre la pilule –considérant que j’avais avalé assez d’hormones de synthèse ces dernières années – et que le stérilet, c’était pas trop mon truc.

Là, j’en suis certaine, il avait ses deux mains plaquées en coquillage sur son entrejambe.

Il a convenu que, nous concernant, demander de l’aide à des médecins pour ne pas avoir d’enfant paraissait hors de propos.

« Mais comment on fait pour stériliser un homme ? » qu’il m’a demandé.

« C’est simple, on coupe tout » que je lui ai répondu m’avançant vers lui les ciseaux à la main.

Ses mains à lui étaient toujours en mode coquillage. Plus que jamais.

Plus tard, tout en hachant menues les fines herbes pour la salade du soir, j’ai pensé que si nous avions la chance miraculeuse de connaître une grossesse naturelle dans les années qui viennent, ça ferait toujours des billets de train et des frais médicaux d’économisés.

*******

EDIT

En réponse aux commentaires, je tiens juste à préciser qu’en aucune manière, je ne juge le choix pour un homme ou pour une femme de se faire stériliser. C’est une démarche tout à fait légitime que je respecte.

Le but de ce billet était simplement de rapporter une anecdote dont le décalage avec l’infertilité de mon couple m’a fait sourire.

 

Publicités

33 commentaires sur « Stérilité sollicitée + Edit »

  1. Je trouve ça chaud de demander à son homme de se faire stériliser. Jamais je ne demanderais à mon homme de le faire car si jamais un jour entre nous ça se finit qu’il rencontre quelqu’un d’autre il doit pouvoir si il le souhaite re fonder une famille à son tour. Aujourd’hui il y a autre chose que la pilule comme contraceptif.
    J’imagine tellement la scène de votre dialogue et ton homme se tenir l’entrejambe 😂
    Pauvre Simon il va être traumatisé 😂😂
    Des bisous à vous 3 😘😘😘😘

    J'aime

  2. Et bien apres 2 bébés, le premier par insémination avec don de sperme et le deuxième en mode miracle nous sommes au complet et c’est mon chéri qui m’a proposé la vasectomie. Et personnellement je trouve cela super que mon chéri prenne sa part de responsabilité dans la contraception de notre couple. Pour lui c’est naturel (Et il faut bien le dire, un gros pied de nez à la nature!!) nous sommes au complet et donc nous n’avons plus besoin de ses petites bestioles, donc que ce soit irréversible n’est pas grave puisque monsieur ne compte pas aller faire d’autres enfants ailleurs!!
    Quand on l’a dit à la gynéco pour la visite post accouchement, elle a trouvé cela super de voir un homme s’impliquer dans la contraception de son couple, car non, la contraception ne concerne pas que les femmes!

    Aimé par 4 people

  3. Coucou Simone c’est vrai que ça paraît dingue.. même si j’avai 10 enfants et je suis un mec je me ferai jamais couper les couilles… Etude images me donne des frissons et j’ai presque même reflex que ton homme et pourtant je suis pas un homme..ha ha … Sinon ta réflexion par rapport à la contraception après la naissance de votre petit me conforte ça peut paraître dingue je ne prend absolument rien car j’ai décidé de ne plus rien prendre j’en avais parlé dans un billet j’ai bouffé trop d’hormones avec les fiv les essais et compagnie et puis à une époque j’avais pris la pilule mais au final on se rend bien compte qu’elle n’était pas utile du tout quand on a su le problème qu’on avait. Donc aujourd’hui et toujours nous ne prenons rien on fait attention comme on dit je suis déjà tombée enceinte naturellement trois fois de mon mari mais au final ça n’avait jamais abouti bien entendu j’espère que cela n’arrivera pas si un jour cela nous arrive et que cela va jusqu’au bout je considéreraiscela comme un cadeau du ciel même si bien entendu dans la réalité cela n’est pas mon projet mais si ça se présente je le prendrai comme ça.. prends soin de toi profite à fond de ces moments avec ton chéri..

    J'aime

  4. Moi ça me paraît pas si dingue que ca, j’imagine même que c’est une bonne solution pour les hyper fertiles…
    Nous on se pose la question de la contraception (sans trop y réfléchir non plus) rapport au fait qu’on nous bassine avec les miracles post FIV…

    J'aime

  5. Pour le coup, la vasectomie me semble un peu extrême (tout comme se faire ligaturer les trompes, pas de jaloux !). J’ai moi aussi dit, à l’entrée en PMA, plus jamais de pilule ou autre contraception (en vrai, j’ai jamais été trop​ pilule : je suis trop tête en l’air pour que ce soit efficace et j’avais une trouille des hormones [DNLP doit encore en rire], ce qui enlevait aussi la possibilité du stérilet hormonal, et vu l’hémorragie quand j’ai mes règles, le cuivre c’était niet. L’idée d’avoir un implant sous la peau, aux hormones, inenvisageable. Il nous restait donc les capotes, charmant).
    Maintenant que le Miracle s’est installé (on est à 25sa+2, je commence à me projeter : « s’il naît maintenant, la médecine tentera quelque chose »… Oui, je sais, c’est un peu glauque comme pensée) on est à un partout avec DNLP, donc il va falloir repenser contraception, parce qu’un deuxième miracle n’est pas du tout (DU TOUT) envisagé (j’accepte d’en reparler dans qq années, quand on dormira plus de 6h d’affilée régulièrement).
    Je comprends ton point de vue, j’espère qu’un Miracle te fera toi aussi changer ton regard 😀

    J'aime

  6. Je n’accepterais pas de me faire ligaturer les trompes (parfois c’est irréversible) sous prétexte que monsieur ne supporte pas les préservatifs alors clairement, je n’envisagerais pas de laisser mon époux le faire, même si la proposition venait de lui.
    Ce qui me semble le pire, c’est si ça vient d’elle l’idée genre « marre de la pilule, on te castre! » (si elle a la délicatesse d’en parler en public, en son absence…)
    Je trouve dommage que les femmes aient la contrainte de la contraception, et que les hommes n’en aient pas le choix (ils peuvent se faire « imposer » un enfant) ; une femme peut arrêter la pilule, quoi qu’on en dise, difficile pour l’homme si elle dit la continuer de « ressortir » les préservatifs.
    Vivement (pour tous) un moyen de contraception masculin fiable et réversible. Certains et certaines l’attendent! :3

    J'aime

  7. Je ne suis pas particulièrement choquée. Comme toi je n’ai pas envie de reprendre des hormones, ni de me faire mettre un stérilet (on sent que c’est une question de mois avant que le prochain scandale sorte de terre), ni d’avoir 3 enfants. Si j’ai la chance d’avoir un deuxième je pense que je demanderais une ligature des trompes juste au cas où mes OPK arrivent à me pourrir la vie jusqu’au bout avec une grossesse naturelle non désirée.
    Après je suis pas certaine de partager ça à la pause café avec mes collègues 😉

    J'aime

    1. La ligature des trompes est déjà un nouveau scandale, cf la méthode essure, très contestée, qui est aujourd’hui à peu près la seule pratiquée, je crois (personnellement j’y ai renoncé à la lecture de l’article de Causette sur le sujet).

      J'aime

        1. Oui mais j’ai l’impression du coup que la ligature n’est plus proposée depuis qu’il y a essure que les gynécologues vous vantent comme une méthode géniale, très peu invasive, realisee en ambulatoire…sans évoquer en rien le risque aujourd’hui envisagé d’allergie au nickel.

          J'aime

  8. Bof, à mes yeux ce n’est pas une si mauvaise solution, ça n’enlève rien à monsieur, on ligature ou coupe juste des canaux (ceux que mon homme n’a pas, mon chéri il est naturellement vasectomisé ! Bon ça aide pas quand tu veux un gamin mais sinon je sais je jamais plus jamais je n’aurais à reprendre une contraception et ça ça me va plutôt bien), et surtout ça n’empêche absolument pas de refaire un enfant si l’envie reprend, il « suffira » de faire une ponction épididymaire ou une biopsie testiculaire (ok c’est pas bien agréable pour ces messieurs mais si nous on survit à la PMA ils peuvent survivre à ça)… et d’aller en PMA.
    Sur le sujet je trouve qu’on fait encore une grosse différence entre les hommes et les femmes, une annonce de ligature de trompe n’aurait peut être pas fait le même effet, or de ce que j’en sais la méthode est plus risquée et l’opération plus lourde (ma soeur se renseigne beaucoup là dessus ces temps ci), je dois dire que ça m’énerve un peu de compatir +++ pour un mec chaque fois qu’un médecin lui effleure une bourse alors que nous chaque fois qu’on va chez un gynéco (donc de nombreuses fois dans une vie, même quand tu n’as pas besoin de passer par la PMA) on finit avec un truc dans le vagin. En PMA un mec qui passe une écho des testicules est idolâtré, je vous parle pas du statut de mon homme avec sa biopsie testiculaire, par contre les écho endo-chattale tous les 4 matins pour nous c’est « normal ». Après bien sûr on n’a pas le choix, c’est comme ça, je ne demande pas qu’on m’attribue une médaille, juste qu’on se souvienne quand on a envie d’encenser un mec que nous on fait la même chose de façon très régulière sans (trop) moufter. (c’est comme le ménage quand on félicite un homme alors que l’inverse jamais). Bref c’était la minute féministe…

    Aimé par 10 people

  9. oui clairement, je pense que tu peux t’enlever la problématique de la contraception post accouchement ! les hormones de synthèse tu as donné.. cela dit je peux comprendre ce choix une fois qu’on a fondé une famille, il y a très peu d’alternatives non hormonales sagissant de contraception, et la vasectomie en fait partie. mais je pense effectivement que Simon a très peu de chances d’y avoir recours !!!!

    J'aime

  10. Si nous atteignons les 4 enfants cheri veut lui aussi avoir recours à une vasectomie. Je ne peux prendre la pilule d’une des nombreuses pathologies qui me pourrissent la vie. Le DIU me convient plus ou moins bien. J’ai des cycles irréguliers vu mon manque d’hormones alors des que j’ai du retard je flippe et je dois faire un test. On ne sait jamais.
    Mon mari me dit aussi que pour lui c’est impensable d’avoir des enfants de mères différentes et que si on venait à rompre il ne voudrait de toute manières plus d’autres enfants.

    Mais pour les personnes ne souhaitant pas d’enfants, c’est un véritable combat pour accéder à la stérilisation. Ce qui est bien dommage car c’est avant tout un choix du patient, qui s’il est mûrement réfléchi, doit être pris au sérieux. Et on stérilise beaucoup plus facilement les femmes alors que c’est beaucoup plus lourd comme opération .. en voilà une belle inégalité !

    Aimé par 1 personne

  11. Ça me semble un monde tellement étrange maintenant, le monde des fertiles, que je ne peux pas m’imaginer ce qu’on peut ressentir si on a « peur de tomber enceinte », alors difficile d’avoir un avis sur le sujet.
    Une tante de mon homme est passé par la FIV pour avoir ses jumeaux qui ont aujourd’hui 25 ans (et qui étaient d’abord des triplés, mais c’est une autre histoire), et ce parce qu’elle s’était fait ligaturer les trompes après avoir eu 2 enfants avec son précédent mari plus ou moins 20 ans plus tôt et avoir pensé que c’est bon, sa famille était finie… donc d’un côté ça fait relativiser par rapport aux choix qui paraissent les bons à un moment de la vie mais qu’on peut regretter, et d’un autre par rapport au fait que pour le coup, ce n’est pas complètement définitif non plus, et a priori il doit être souvent bien plus facile de faire fonctionner une FIV dans ces cas-là, s’il n’y avait pas de souci médical à la base.

    Aimé par 1 personne

  12. Rien ne me choque moi non plus, chacun menant sa barque comme il le souhaite, et souvent comme il le peut, dans ce monde mal divisé entre fertiles et infertiles. C’est juste le fait de le lancer ainsi à la cantonade, en l’imposant aux autres (sans se demander si parmi ses collègues certains ou certaines n’auraient pas des difficultés à avoir un enfant…) qui me choque, bel exemple de manque d’intelligence ordinaire…
    Des bises à vous trois Simone.

    Some day

    Aimé par 1 personne

  13. Moi la stérilisation me fait un énorme pincement au cœur. Ma sœur s’est fait stériliser vers 40-41 ans. L’annonce m’a fait un choc. J’ai eu l’impression qu’on ne vivait pas sur la même planète. Et le timing m’a semblé curieux.
    Bises,
    Lily.

    J'aime

  14. Je trouve ça courageux de la part de ce monsieur qui a pris cette décision pas facile pour justement faciliter la vie de sa femme. Pour moi c’est tout de même un « beau » geste.
    Maintenant, vivement que les chercheurs nous sortent un moyen de contraception fiable pour homme (à part les préservatifs hein) parce que y’en a marre que tout soit supporté (et contrôlé aussi) par les femmes.
    On aura jamais l’égalité parfaite entre hommes et femmes parce que forcément le principe est qu’on est différents physiquement, mais si on pouvait partager les emmerdements souvent hélas relatifs aux monde féminin, ce serait cool. Merci d’avance les chercheurs !

    J'aime

  15. C’est tres anglo saxon cette pratique! Pauvre Simon il a du en faire des cauchemars ! La sage femme a parlé de la reprise de la contraception en cours de préparation, heureusement qu’elle ne nous a pas fait un tour de table sur le sujet car pour nous c’est hors de question! Bises

    Aimé par 1 personne

  16. Ha ha ! Ici aussi au Canada, c’est une pratique très fréquente. quelque part je ne suis pas sûre que ça soit moins naturelle qu’une prise d’hormones ou la pause d’un stérilet. et puis pourquoi les hommes ne s’y mettraient pas un peu en effet ? Cela dit je comprends le décalage par rapport à nos situations de PMette mais sait-on déjà, vous aurez peut-être une famille nombreuse !!

    J'aime

  17. Héhé. Nos sujets à la machine à café sont beaucoup plus futiles… C’est très intime, je comprends que ça ait jeté un froid. Mais c’est un signe intéressant de l’évolution des mœurs. Bisous Simone. (Ca s’est bien passé l’annonce au boulot de ton côté ?)

    J'aime

  18. Et bien figure toi Simone que l’on m’a prescrit une pilule après l’arrivée de caneton ! D’abord, une grossesse juste après une cesarienne est dangereuse (il faut attendre au moins un an pour que la cicatrice soit consolidée… pffff, que dalle comparé au 5 ans de traitement et 7 ans d’attente !). Accessoirement ça évite les douleurs des règles du fait de mon endometriose. Mais ça m’a quand même bien fait rigoler quand les blouses blanches de l’hôpital se sont bien inquiétées de ma contraception (ce à quoi ils m’ont répondu que la nature peut être une vraie garce ).

    J'aime

  19. Je suis comme de nombreuses lectrices allergique à l’idée de reprendre des hormones. Les soignants font leur job en maternité, te parlent de Gertrude etc… J’ai fait mon plus beau sourire et j’ai dit que j’étais infertile 😉. Depuis j’ai 43 ans et je reste surtout stupéfaite de l ‘impudeur des gens. Ainsi ma nouvelle collègue qui me parlait de sa fille de 25 ans, en pma ,qui a fait 3 fc, le tout balancé à la 1e rencontre… sidérant….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s