Aujourd’hui c’était combo train-pma-boulot.

Je me suis donc levée plus tôt que d’habitude car le challenge était de pouvoir revenir au boulot en début d’après-midi. Le programme PMA était le suivant : prise de sang puis rendez-vous chez le Dr Espoir. J’attendais des réponses aux questions suivantes : le kyste est-il parti ? Pourquoi le blocage n’a t-il pas fonctionné ? Quand pourrons-nous envisager un transfert ?

Me voilà donc dans le train en route vers mon destin d’infertile avec des questions compliquées.

J’avais la ferme intention de rattraper mon retard de sommeil dans le wagon, car avec le retour de la boule d’angoisse, les nuits sont courtes en ce moment.

Malgré mon manteau et mes gants, impossible de me réchauffer et donc de me détendre. « Vous aurez tous remarqué que le chauffage ne fonctionne pas » a dit le contrôleur en passant. Alors, j’ai pris mon mal en patience.

img_2114
Coin-coin se gèle les plumes

Ce que j’ai continué à faire quand notre train a été arrêté « pour une durée indéterminée » à cause d’un « accident voyageur ». Pensée émue pour celui ou celle qui a décidé d’en finir alors que je m’acharne à vouloir donner la vie.

Le train a fini par arriver en gare et j’ai calculé que j’avais intérêt à me dépêcher de faire la prise de sang si je ne voulais pas être en retard chez le Dr Espoir.

Le RER était arrêté pour cause de perturbations techniques. « Je vais prendre mon mal en patience » que je me suis dis en me tournant vers le métro en calculant le temps supplémentaire de trajet. Quand le conducteur du métro a dit que nous étions « arrêtés en pleine voix pour une raison indéterminée », j’ai continué de serrer contre moi mon mal et ma patience.

Quand je suis enfin sortie en plein jour, j’ai couru vers le labo tout en cherchant macartevitaleetmonordonance. Mon retard m’a permis d’arriver après le rush du matin et donc d’attendre peu finalement. L’infirmière a fait un peu riper l’aiguille ce qui a mis à mal ma patience.

Il me restait à me rendre au cabinet du Dr Espoir. 20 minutes de marche qu’elle dit l’application de mon téléphone intelligent. Mon nouveau record à battre est de 15 minutes désormais.

J’ai eu le temps de me reposer un peu dans sa salle d’attente et de recevoir un sms de mon chef chef qui au regard de mon excellence professionnelle et du caractère éminemment irremplaçable de mon génie m’indique que je dois absolument l’accompagner à une réunion super importante qui va décider de la bonne marche du monde et qui se tient en milieu d’après-midi. Bon, ce n’était pas tout à fait ses mots, mais je crois qu’il tient à ma présence. Je réponds que pas de problème, je serai largement de retour pour le rendez-vous.

Le Dr Espoir m’appelle. Vu la douche froide du dernier rendez-vous, je n’ai pas trop envie de rigoler. On file faire l’écho. Bonne nouvelle : le kyste est résorbé ! (ça se fête au beaujolpif une disparition de kyste, non ?). Concernant le raté du blocage : soit c’est dû à une mauvaise manipulation de l’infirmier au moment de l’injection, soit ça arrive de temps en temps d’avoir les symptômes de la ménopause sans le blocage qui va avec. Pas de bol.

Les prochaines réjouissances : refaire une prise de sang dans 15 jours pour vérifier que tout est en ligne pour recommencer un blocage. Si oui, injection mais plus forte et qui va durer plus longtemps. Le Dr Espoir m’a prévenue : je vais avoir les mêmes symptômes que précédemment mais en pire. Si tout se passe bien, je la revois fin février pour envisager un transfert en mars.

C’est partie pour une attente mi- longue à moitié vide et à moitié pleine.

Je m’en retourne ensuite vers la gare. Tiens, c’est marrant, le RER ne fonctionne toujours pas. Alors, je prends le métro. J’arrive à la gare. La dame du micro explique qu’aucun train ne circule vers Tataouïne en raison de ….j’ai pas très bien compris quoi.

Me voici donc à me geler sur un quai de gare à attendre un train qui ne viendra peut-être jamais.

Ma vie au propre comme au figuré.

Je prends mon mal en patience.

Ah si. J’envoie un sms à mon chef chef pour qu’il se trouve un autre faire-valoir pour lui servir de potiche pour son rendez-vous du siècle.

Publicités

36 commentaires sur « Simone prend son mal en patience »

  1. Bizarrement. .. comme je ne suis qu a 7 mins du bureau de ce docteur… Je crois que nous nous soyons croisés sur ce quai…

    Pour le kyste c’est une bonne nouvelle
    En tout cas. .. à part les effets secondaires en effet décuplés. .. ça m’a l’air plutôt bien parti….

    Courage et des bisous

    Aimé par 2 people

  2. L’expression « prendre son mal en patience » n’aura jamais eu autant de sens pour moi qu’en lisant ton article…
    Je vais te dire un truc que je disais souvent à mon homme avec un ton solennel :
    L’univers n’est pas pres à assumer la perfection de notre progéniture. Je pense clairement qu’il en est de meme pour vous 💪🏻🍀
    (C’est comme le boss de Mario : dur à battre mais c’est possible 🍀🙏🏻)

    Aimé par 6 people

    1. Hello !
      Je suis ton blog depuis peu.
      Quelle journée dis donc, en tout cas c’est que du positif avec le kyste qui a disparu.
      Excuse moi d’avance pour la question, mais pourquoi tu dois être ‘bloqué’ 2 mois avant le transfert ?

      J'aime

  3. Oh p*****, oui, la bonne journée bien pénible….
    « Du courage, du courage, du coura-age
    Du courage, du courage, du coura-age… » (La Grande Sophie)
    Je t’en envoie en pensée et t’en souhaite très sincèrement
    Bise

    Aimé par 2 people

  4. Bon bon bon… c’est trop chouette les transports en ce moment…
    Alors bien sûr vu d’aujourd’hui ça parait bien loin, mais je sais une chose, c’est que les transferts de mars donnent de très chouettes bébés et j’ai hâte de rencontrer le tien (bon, pas autant que toi, je sais bien…).
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  5. Une bonne journée de merde…
    Heureusement, le juste a eu la bonne idée de se faire la malle. C’est au moins ça de gagné 😊
    Une cargaison de courage pour cette nouvelle attente, de la chance pour que le blocage fonctionne enfin et du réconfort pour essayer de rendre tout ça un peu moins pénible…

    J'aime

  6. Le genre de journée dont on se passerait bien! Si tu as d’autres idées pour passer le temps jusqu’en mars (ton coloriage était impressionnant), je suis preneuse car mon timing ressemble au tien: rdv chez le doc fin février pour, je l’espère, une FIV en mars…
    Gros bisous, et surtout plein de courage Simone!

    J'aime

  7. Belle journée de marde !! Mais bon pour le kyste c’est une bonne nouvelle et maintenant il est temps de te reposer et penser à toi avant mars. Des projets doux pour Noël ?

    Je pense bien à toi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s