Le refrain a été cent fois entendu dans une file d’attente, un transport en commun ou à l’occasion d’un repas de famille : « Il nous en fait voir de toutes les couleurs » disent les parents éplorés en parlant de leur rejeton qui leur « a encore fait une angine » ou pire, « une tâche de Nutella sur le canapé ».

Je pourrais dire la même chose de mon enfant qui ne viendra peut-être jamais au monde tellement je suis une looseuse de la fertilité.

Quand Momone utilise un anglicisme, c’est que la situation est grave.

Ce matin, j’avais un rendez-vous avec le Docteur Espoir sur le suivi de la ménopause artificielle. La seule question qui vaillait était : poursuite ou transfert ?

Je passe pudiquement sur mes difficultés à rallier la gare de Tataouïne : vélo dans la nuit jusqu’à la station de tramway, puis le très attendu tramway qui prend son temps because (2ème anglicisme) problèmes techniques. Enfin arrivée à la gare, celle-ci débordait de monde. Une révolte populaire ? Non, juste la mardasse avec trains supprimés à la pelle. Ce sont donc l’équivalent de deux trains qui ont dû monter dans un seul. Je me suis faite bousculer par un jeune à casquette bon « gaulois » costumé qui voulait s’assurer une place assise. Alors j’ai dit tout fort : « ben avec certains, faut pas se poser la question de ce qu’ils auraient fait en 1940 ».

Quand tu es à la limite du point Godwin à 7h du matin, c’est que la journée risque d’être difficile. J’en ai même fait un tweet.

Momone = Madame Irma.

roue-cassee
Oups : elle est toute cassée

Je suis donc montée dans le wagon avec la détermination d’un FFI reprenant une préfecture en 1944. Comble de la chance, j’ai malgré tout pu voyager assise, à côté d’un monsieur qui se rendait à une formation pour développer son leadership (3ème anglicisme) naturel de manager (4ème anglicisme). Ben moi, je voudrais juste développer mon endomètre dans le bon sens que je me suis dis en mon fort antérieur en lançant une piste d’auto hypnose dans mes oreilles. La boule d’angoisse étant en effet revenue depuis plusieurs jours, je voulais profiter du voyage pour me relaxer. En réalité, je suis crevée et j’ai mal un peu partout. Et puis le monsieur, il a regardé un magazine de voitures en dévorant des yeux la plus grosse d’entre elles. Question de leadership naturel, sans doute.

Une fois arrivée à Paris, j’ai eu le plaisir de retrouver les joies du RER. Désormais, je me dirige dans les couloirs les yeux fermés, tellement que je suis habituée, question de leadership naturel, sans doute.

J’ai eu le temps de prendre un petit déjeuner dans une brasserie non loin de chez le Dr Espoir tout en pensant combien ce serait chouette de quitter la voie douloureuse de la ménopause. Puis direction le cabinet. Privilège des rendez-vous matinaux, j’ai juste attendu ¼ d’heure avant d’être appelée. Je lui ai demandé comment elle allait et elle m’a retourné la question. « Comme une jeune ménopausée » que j’ai dit. Elle a rigolé. Ce rendez-vous commençait dans une ambiance détendue. Mais une fois que je me suis retrouvée allongée à scruter l’écran de contrôle de l’échographie, j’ai bien vu que l’atmosphère s’est refroidie tout d’un coup. Qu’on ne me cause pas du réchauffement climatique, c’est pas crédible.

Résultat : un endomètre super épais, ce qui est bien louche pour une prétendue ménopausée et un gros kyste tout pourri. Le blocage n’a pas fonctionné, je n’ai jamais été en ménopause !

« Mais alors, comment expliquer tous ces symptômes et mon état général dégradé ? » me suis-je exclamée vivement ? (En vérité, j’avais la bouche tremblante, la Momone n’était plus bien vive).

Réponse du Dr Espoir en forme de coup de massue : suspicion de grossesse extra-utérine.

J’ai buggé (5ème anglicisme) quelques secondes en pensant très fort que c’était pas du juste. En vrai, j’avais déjà les larmes aux yeux.

Le Dr Espoir m’a envoyée illico faire une prise de sang. J’ai écrit un texto à Simon pour lui annoncer qu’on n’était pas sorti des ronces. Nous sommes tombés d’accord sur le fait que ce serait chouette d’avoir un taux à zéro. Et qu’on avait bien fait de se faire une soirée beaujolpif l’avant-veille. Quand l’infirmière a eu terminé son prélèvement, elle a dit « c’est parfait ma toute belle ». Cette gentillesse m’a donné envie de repleurer mais j’ai attendu d’être dehors.

J’ai pensé que ce serait dommage de passer les prochains jours à la clinique à cause d’une GEU vu que j’ai plein de lessives en retard. Et m’occuper du linge est une activité qui me détend. Surtout qu’il y a plein de serviettes de toilettes dont le pliage en piles régulières me procure un plaisir tout particulier. Franchement, ça me saoulerait de laisser ce plaisir à Simon. Décidément, la vie n’est pas juste.

Souvenez-vous, je vous avais promis de vous parler de mon rapport pathologique mais presque au linge ici. Il était déjà question de GEU.

Tout au ras

Ensuite, j’ai pris un métro pour rejoindre la gare. A un moment, Simon m’a envoyé un texto pour me demander si j’étais dans le train. J’ai répondu que oui heureusement car je devais être au boulot dans l’après-midi. Puis, j’ai écrit un autre texto pour dire que c’était ironique car j’étais bien loin de monter dans le train de mes rêves. Alors Simon, il a fait un jeu de mots que je n’ai pas bien compris et qui parlait de Richard Anthony. Je sais juste que c’est un gros monsieur, mort ou pas encore, je n’en suis pas très sûre. Ironie : le train du retour a pris son temps en raison de problèmes techniques. Un point commun avec moi. Les problèmes techniques.

Retour au taff (relâchement langagier). Arrivée des résultats : taux inférieur à 5 UI. Joie dans les cœurs, la GEU est écartée. Appel des secrétaires du Dr Espoir : si mes règles n’arrivent pas dans les 8 jours, je dois refaire un taux. Si mes règles arrivent, on retente la ménopause.

Simon va rentrer super tard ce soir, comme on a sifflé tout le beaujolpif, je vais me mettre minable à la tisane devant le débat Fillon-Juppé.

Il y aura des jours meilleurs.

Vérification faite, Richard Anthony est bien mort, il y a plus d’un an et est l’inoubliable interprète de la chanson « Quand j’entends siffler le train ».

Enfin, c’est surtout la loose (6ème anglicisme) qui siffle à mes oreilles.

Il y aura des jours meilleurs.

Publicités

89 commentaires sur « La routourne est en vrac »

  1. Ce sont les terribles moments pathétiques de la PMA : quand tu te réjouis de ne pas être dans « le pire » mais juste dans le « moins pire »… (j’ai une flopée de souvenirs de ce genre).
    Quelq’un sait où est la roue ? Peut être qu’en mettant un coup de pied dedans…

    Aimé par 2 people

      1. Ce qui ne tue pas rend plus fort (ou un truc du genre)…
        Alors, oui, je vais bien, je suis vivante. (et déformée comme un canard, j’ai décidé de m’attaquer aux horribles rides qui me strient la bouche à fort de la tordre dans tous les sens pour dire CHUTTTT à mes élèves). bref, des injections de comblements d’acide hyalu hier soir, les pré-trous qui te transpercent, la canule qui se balade sous la peau, sans broncher (le yoga et de nombreuses heures de torture gynécologiques mont sacrément endurcie!). Et ce matin, la babine toute gonflée comme un boxeur d’après match, plus de rides. Un bleu. Et moins de sous sur le compte.
        Je vais bien? Ouais ouais….
        Bisous…

        J'aime

  2. Pfff, quelle loose en effet! Je savais que ça arrivait parfois que le blocage ne fonctionne pas, mais bon c’est vraiment lourdingue…
    Je ne sais pas si tu es tjrs devant le débat, je n’ai pas tenu… Grosses bises de soutien en attendant les jours meilleurs.

    Aimé par 1 personne

  3. Saleté de roue, elle a pas bien compris ce qu’on attendait d’elle…
    Je suis désolée pour toi, pour cette attente supplémentaires, ces effets secondaires endurés pour rien… 😦
    Que propose le Dr Espoir pour une autre tentative de ménopause, un autre traitement j’imagine ?
    Je t’embrasse Simone et t’envoie plein de courage …

    Aimé par 1 personne

  4. Oufff Simone…j ai flippé quand j ai lu suspicion de geu… heureusement ce n est pas le cas…je sais que c est rageant pour le reste ( endo epais etcM) maid dis toi pas de geu= le + important = enorme soulagement ! Courage pour l attente quand a l arriveee de tes regles…peut etre que que tu es en 2nde partie de cycle vu l endo epais…et qu elles ne vont pas tarder…ps : tu as deja pensé a ecrire des bouquins? J adore te lire et ce n est pas la 1ere fois que je te le dis ☺

    Aimé par 1 personne

  5. Pfffffff…. elle est déprimante cette routourne…. heureusement que la GEU est écartée, ça aurait vraiment été too much (t’as vu, je te soutiens dans les anglicismes). Est-ce que les symptômes ne sont pas ‘simplement’ des effets secondaires de médocs qui eux fonctionneraient bien malgré la non ménopause? Courage, un jour tout s’éclairera et on va comprendre le pourquoi du comment de tout ça, c’est obligé, ça peut pas être autrement ce serait trop absurde.
    Gros bisous à toi

    Aimé par 1 personne

  6. J’hallucine… Comment est-ce possible? D’autant que tu n’avais pas tes règles? Au-delà de se dire que la roue tourne est vraiment capricieuse, ça commence à bien faire ces fichues croix de la loose qui s’accumulent dans les mauvaises cases. Je suis rassurée que Ca ne soit pas une GEU bien sur mais quand même… Tout ça pour ça … 😩
    Je t’embrasse bien fort ❤️

    Aimé par 1 personne

  7. Arggggg what the f**** hell !!! moi aussi je sors les anglicismes, grossiers en plus. Parce que ça me fout bien les boules !!! bon ça te fait une belle jambe, c’est pas ça qui va te remettre ton endomètre à l’endroit…. Mais bon au moins, tes pingouins sont au chaud, et ne seront implantés que lorsque le terrain sera déblayé… allez Simone, t’as plein de monde derrière toi, courage ! moi je crois en toi ! à part ça j’ai eu une petite pensée émue pour mes 15 ans de transport en commun parisien, quand tu as raconté ton périple… ça m’a bien parlé ce que tu as décrit…..

    Aimé par 1 personne

  8. Du coup, si GEU il n’y a pas (ouf), comment elle explique que tu te sois tapé tous les symptômes indésirables sans avoir « l’effet endométro-désirable » de la ménopause ?
    C’est fou comme jamais RIEN ne se passe comme prévu en PMA …
    Courage Simone !

    Aimé par 1 personne

  9. Désolée, je prends juste connaissance de ton billet… Dur de te lire. Encore plus dur à vivre. Foutue loose qui donne le blues. Que ces symptômes inutiles s’en aillent, et du répit pour cette fin d’année. J’espère que tu auras ton voyage en première classe que tu mérites tant…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s