Simone et Simon avaient écrit à Chaynesse KHIROUNI pour la remercier de son combat courageux à l’Assemblée Nationale en faveur des autorisations d’absences pour les couples en suivi d’assistance médicale à la procréation.

Dans leur courrier, il lui avaient expliqué que le combat contre l’infertilité ne devait pas simplement concerner les patients et les médecins mais devait être relayé par les femmes et hommes politiques. Vous pouvez retrouver ledit courrier en cliquant ICI.

Depuis, le Professeur FRYDMAN et 130 médecins ont publié une tribune dans Le Monde qui a eu quelques échos même si malheureusement les mass médias ont trop souvent traité le sujet sous un angle réducteur stérile et inutilement polémique.

Puis ô surprise, Madame KHIROUNI a répondu au courrier de Simone et Simon. Mais attention, pas un misérable accusé de réception. Non, une vraie réponse montrant qu’elle se saisissait du sujet. Mieux encore : elle a agi !

courrier

Très fort : elle a AGI en transmettant une question parlementaire à la Ministre de la Santé Marisol TOURAINE.

Cerise sur le gâteau : elle a repris dans sa question des pans entiers de notre missive initiale pour en appeler à un grand plan de lutte interministériel contre l’infertilité.

La question a été publiée au journal officiel, vous pouvez la retrouver en cliquant ICI.

Il faut savoir que les ministres sont dans l’obligation de donner des réponses écrites aux questions parlementaires. La balle est désormais dans le camp de Marisol TOURAINE qui a une formidable occasion de démontrer la puissance et la noblesse de la politique en initiant la mobilisation interministérielle que nous appelons de nos vœux.

*****

Alors, la morale de cette histoire, c’est quoi?

C’est que si un petit couple infertile lambda comme mon Simon et moi peut interpeller une élue qui leur répond et agit en relayant directement leur message, alors une mobilisation plus large des patients et de leurs proches pourrait faire considérablement avancer les choses.

Comment se mobiliser?

D’abord en se rappelant que nous sommes des citoyens dont la parole est légitime en soi. Et un citoyen ça pense, ça débat et ça vote.

Plus nous serons nombreux à adhérer à BAMP, plus l’association sera forte et légitime. Parce que 300 ou 3000 adhérents ce n’est pas la même chose pour ouvrir les portes des ministères et les colonnes des journaux.

L’année 2017 verra l’organisation de l’élection présidentielle et des élections législatives. Soit autant de débats nationaux et locaux dans lesquels nous pourrons tous intervenir. Il y a aura des émissions de radio et de télévision : à nous d’agir en envoyant des questions et des remarques par courriel, SMS, tweets, etc. Il y aura des réunions publiques partout dans nos territoires : à nous de prendre place dans les premiers rangs et d’intervenir.

Alors bien sûr, on peut se prévaloir de l’écart entre les promesses et les actes qui n’a jamais été aussi grand et de nos institutions sclérosées peu adaptées aux aspirations participatives des citoyens pour penser que ces élections risquent d’être une vaste mascarade. Mais on peut aussi se dire qu’un peuple a le personnel politique qu’il mérite et que chacun est libre de se présenter aux élections, d’interpeler les candidats ou de se mobiliser pour faire évoluer lesdites institutions.

Si nous ne nous saisissons pas nous-mêmes du combat contre l’infertilité, personne ne le fera à notre place. En la matière, l’action me semble plus efficace que la prière. Un couple sur 6, leurs familles et leurs entourages, croyez-moi, ça peut représenter un sacré poids électoral.

Je suis persuadée que le combat en faveur d’un « plan infertilité » est intrinsèquement porteur de progrès pour l’intérêt général. Jugez-en vous-même : les sujets suivants concernent tout le monde et visent à une amélioration globale du vivre ensemble :

  • l’interdiction des pesticides et des perturbateurs endocriniens que nous ingérons tous les jours sans le vouloir ;
  • la vigilance concernant les ondes auxquelles nous sommes exposés sans le savoir ;
  • le refus d’un modèle de société où les carrières et les destins professionnels se jouent avant 35 ans ;
  • la volonté de conserver un maillage territorial de qualité du service public de santé ;
  • la volonté d’augmenter le numérus clausus de certaines spécialités médicales ;
  • une meilleure utilisation des moyens de la sécurité sociale ;
  • la volonté que la France soit aux premiers rangs européens des recherches et des réussites sur la médecine et la fertilité.

A l’automne dernier, BAMP avait initié une campagne de sensibilisation des députés sur l’intérêt de donner des autorisations d’absence aux couples en protocoles PMA. Des modèles de courrier ont circulé, les adresses électroniques des députés ont été diffusées. Chacun d’entre nous avait donc tous les outils à disposition pour copier-coller ou rédiger une missive originale à son élu. Beaucoup l’ont fait. Beaucoup n’ont peut-être pas osé se lancer dans cette démarche. Disons que c’était un galop d’essai. D’autres actions de sensibilisation seront certainement organisées à l’avenir et chacun aura l’occasion de participer.

J’ai écrit à la Ministre Marisol TOURAINE, à la députée Chaynesse KHIROUNI et à mon député. La ministre a fini par me répondre, Mme KHIROUNI a agi. Mon député n’a même pas daigné m’envoyer un accusé de réception.

Au printemps prochain, il organisera des réunions et arpentera les marchés et les rues de ma ville pour solliciter les voix des électeurs et être réélu. A une occasion ou à une autre – que nous saurons bien provoquer – il tombera sur Simon et moi.

Et il aura fort à faire.

Dommage pour lui.

Publicités

34 commentaires sur « Infertilité : comment se mobiliser pour que les choses bougent dans le bon sens »

  1. Ton message fait plaisir et est encourageant, je t’avoues que de mon côté j’avais écris à tous les députés de mon département et je n’ai reçu aucune réponse…franchement déprimant !!! Mais tu as raison il ne faut rien lâcher pour autant 🙂

    J'aime

  2. Je suis scotchée, merci Simone pour nous tous, comme quoi, une action individuelle peut faire mouche. J’ai récemment adhéré à Bamp et j ai été estomaquée de voir que nous n étions pas plus nombreux. Y a du boulot sur tous les fronts, c est sûr. Bises

    Aimé par 2 people

  3. Bravo Simone. Et pan ds le nez pour la conclusion pour ton député. Cest le mm plouc que je connais imbu de sa personne qui est aussi maire de ta ville depuis longtemps ?
    J’ai noté le vocabulaire de la députée et bcp apprécié l’emploi du terme infertilité et de parler des jeunes couples. On est totalement ds le respect du vocabulaire qui nous fait bien trop souvent tilter chez les journalistes. Bravo à elle !

    J'aime

  4. Un grand bravo à toi pour avoir pris le temps nécessaire pour ces démarches, et à Mme Khirouni pour sa réponse et son implication ! J’aimerai bien faire ne serait-ce qu’un quart de tout ce que tu entreprends, seulement, là ou je n’arrive pas à me lancer, c’est, que puis-je faire pour militer tout en restant anonyme ? Entre mon boulot où on m’a dit clairement que l’AMP était une aberration, ma ville où je suis conseillère mais parmi d’autres tellement étroits d’esprit et mon entourage avec qui je n’ose pas aborder le sujet … Je me sens coincée … Je vote, ça je le fais bien 🙂 Bisous et encore bravo !

    J'aime

    1. tu sais, moi aussi je reste anonyme et il est impensable que je me dévoile au boulot. Mme KHIROUNI est à l’autre bout de la France donc ce n’est pas grave si elle a mon vrai nom 😉
      quand à mon député, j’aurai beaucoup de choses à lui dire et la PMA sera une question parmi d’autres!

      Aimé par 1 personne

  5. Je suis toute esbaudie ! Bravo Simone ! Vraiment, c’est très fort ce que tu as fait et la réponse de Mme Khirouni ainsi que sa question écrite sont de magnifiques récompenses au temps que tu y as passé.
    J’ai hâte de lire la réponse de la ministre de la santé.
    Vraiment bravo et merci pour nous toutes !
    Plein de bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Il va falloir mettre la pression sur la ministre pour qu’elle réponde avant la fin du quinquennat… Les réponses aux questions parlementaires peuvent prendre des mois et des mois, il faut donc rester vigilants…
      J’espère que tu vas mieux!
      gros bisous

      J'aime

      1. Je vais essayer de suivre aussi ça. Mais que peut-on faire pour activer la ministre ? Lui envoyer des lettres en lui demandant une réponse ? Cela aura-t-il une influence quelconque ?
        Merci pour tes pensées, ça va de mieux en mieux ! 😉
        Gros bisous

        J'aime

  6. Quel plaisir de lire que certains politiques se sentent concernés par nos problèmes, qui touchent tout de même 1 couple sur 6 comme tu le rappelles si justement.
    Je trouvais déjà beaucoup de qualités à Mme Kirhouni mais là… Très hâte de lire la réponse de la Ministre !
    Et un grand merci à toi pour ton investissement et ce billet qui nous rappellent à quel point il est important d’agir plutôt que de se plaindre.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s