Le taux de hcg n’est toujours pas redescendu à zéro. Le méthotrexate n’a pas fait effet tout de suite : j’ai du attendre une semaine avant de commencer à perdre un peu de sang.

Avertissement : le paragraphe qui suit est particulièrement gore, âmes sensibles s’abstenir

Plus précisément c’est 10 jours après l’injection que « l’expulsion » a eu lieu. Un soir entre 21h30 et 23h30. J’ai ressenti de très fortes douleurs abdominales et j’ai couru aux toilettes. Mais la douleur m’empêchait de rester assise. Je me suis donc installée dans la baignoire pour y passer la soirée. Du dernier chic, n’est-ce pas ?

Je crois n’avoir jamais autant souffert de ma vie et espère ne jamais avoir à revivre ces heures si terribles.

Littéralement, je me suis vidée. Pas vraiment du sang mais des gros caillots, comme des morceaux de steak (je n’ai pas menti en prévenant que c’était gore, hein, z’êtes pas déçus ?). A chaque expulsion j’étais comme déchirée de l’intérieur.

Et en même temps, je pleurai de tout mon saoul. En raison de la douleur physique, du soulagement de voir arriver la fin de cette GEU et de la détresse de perdre ce que j’aurai tellement aimé voir installé solidement dans mon utérus.

boucherie
GEU in progress

Fin du paragraphe gore, âmes sensibles, vous pouvez revenir !

Et ensuite, le calme après la tempête. L’étonnement inquiet de constater la disparition des douleurs si vives, si aiguës, les retrouvailles soulagées avec les douleurs de règles « classiques » qui s’apaisent à peine avec du spasfon.

Le taux de hcg continue de bien diminuer : le lendemain de l’expulsion, le taux était rendu à environ 350 (rappel : j’étais à presque 6000 le jour de mon hospitalisation en urgence il y  2 semaines).  Pourtant l’échographie a montré qu’il restait encore quelques gros caillots. Je vis donc dans l’attente douloureuse de leur expulsion. Mes jours et mes nuits en sont très perturbés.

Le gynéco m’a expliqué que mon utérus s’était préparé comme pour une grossesse et ce depuis 2 mois. Après l’injection de méthotrexate et la dissolution de l’embryon, j’ai donc subi ces terribles contractions pour expulser les « préparatifs » désormais inutiles de l’accueil de l’embryon.

Je dois refaire un dosage en fin de semaine prochaine. J’espère qu’il sera à 0 et que je pourrai tourner cette triste page.

Le côté positif : j’ai sauvé ma trompe

S’il y avait des degrés de coolitude dans la GEU, je m’estime bien lotie : j’ai pu éviter l’intervention chirurgicale et j’ai conservé ma trompe.

Il y a 3 semaines je n’aurais jamais pensé être aussi soulagée d’avoir deux trompes. C’est fou, hein, à quoi ça tient le bonheur, des fois.

Donc physiquement, j’ai repris du poil de la bête même si je suis encore pas mal fatiguée. Avec le retour au turbin, je vais devoir désormais fonctionner sans mes deux siestes quotidiennes. J’appréhende beaucoup. D’ailleurs, le blues du dimanche soir a démarré depuis vendredi…

Mais c’est aussi signe que le quotidien reprend ses droits.

J’ai vraiment hâte que le taux soit à zéro et que mon ventre soit vide pour me délecter de l’idée selon laquelle une accroche est possible. Encore faut-il que ce soit au bon endroit.

A suivre…

Publicités

50 commentaires sur « GEU in progress »

  1. Tu le racontes avec du recul et pourtant je n’ose imaginer comme tu as souffert ce soir là. Mais oui avoir encore tes 2 trompes est une très bonne nouvelle dans tout ça. J’espère que les symptômes du dimanche soir vont vite s’apaiser et que ta reprise ne sera pas trop pénible. Je t’embrasse fort Momone ! ; -)

    Aimé par 1 personne

  2. Bien sûr, il faut en plus que ce soit très douloureux , déjà la douleur moral, ajoutons une bonne dose de douleurs physique!! Ben tiens….
    Je te trouve vraiment courageuse Simone. ( même si pas le choix)et je pense bien à toi …

    Aimé par 1 personne

    1. Attendre un taux à zéro quand on est en PMA, c’est tout à fait contradictoire… Mais indispensable dans ton cas. Je pense bien à toi et j’espère que tu pourras enfin fermer la porte de cette épisode si long et douloureux. Bon courage… 😘😘

      Aimé par 1 personne

  3. Ça sent la fin du chapitre GEU et c est tant mieux!! Vivement que ton taux soit à 0 pour que la page soit définitivement tournée.
    Ma pauvre pour la p***** de douleur physique.. c’est vraiment dure de vivre cela..à la douleur psychique s ajoute la douleur physique… tu as raison de te « réjouir » pour ta trompe, c’est une bonne chose ! Lors de ma FC je n’avais pas « voulu » attendre l expulsion, je voulais un curetage sous AG et basta.. du coup pas de douleurs physiques comme ce que tu décris..
    Bonne reprise pour le travail.
    Des gros bisous Simone

    Aimé par 1 personne

  4. P*tain… je sens que je vais être en colère aujourd’hui…
    Cette épreuve est presque terminée… je te souhaite ……. qui te fasse oublier tout ça.
    Profites bien de ta journée et organises toi une activité agréable pour éviter le blues du dimanche soir.
    Grosses bises

    Aimé par 1 personne

  5. Beaucoup de souffrances physiques et morales pour que cette page « GEU » se tourne. C’est une douleur physique que l’on est loin d’imaginer. J’espère qu’il fait beau par chez toi pour que ce soleil de printemps réchauffe ton cœur meurtri. Et si ce n’est pas le cas, je suis sûre que Simon saura comment faire.
    Bon courage à toi pour demain. Des bisous de soutien.

    Aimé par 1 personne

  6. Ma pauvre, personne ne devrait avoir à vivre ca, pas comme ça, seule dans sa baignoire…Je l’ai moi aussi guetté ce « négatif qui soulage », j’espère qu’il arrivera vite et que toutes les douleurs (y compris morales) s’apaiseront. Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  7. Il n’y a pas de mots. Tu as tout mon respect et mon empathie face à ce que tu traverses. C’est terrible physiquement et psychologiquement. J’espère que la page sera vite tournée et que ce sera votre ultime épreuve… Bien à vous deux et courage pour la reprise

    Aimé par 1 personne

  8. C’est terrible qu’on puisse laisser une femme subir ça seule chez elle… Quelle horreur !! Je te souhaite du fond du coeur que le taux soit très vite négatif. Je sais ce que c’est que de guetter un positif, mais aussi un négatif… Mais je mesure en te lisant la chance que j’ai eu que ça ait été pris à temps… Je t’embrasse bien fort ma jolie.

    Aimé par 1 personne

  9. Je pense bien à toi. Espère que tout cela sera très vite derrière toi. Je comprends ton histoire de bonheur de conserver la trompe. Moi je l’ai perdue. Mais c’est comme ça je suis restée en vie c’est l’essentiel,on relativise avec ce qu on peut. Surveille tout de même cette trompe après genre via hystero. Gros bisous et du courage Bon dimanche

    Aimé par 1 personne

  10. J’admire ta force et ton courage pour réussir encore et toujours à te relever. Vivement que tout ça soit derrière toi et que la roue tourne enfin… Encore plein de courage et de pensées pour ces prochains jours. Bisous

    Aimé par 1 personne

  11. Ma pauvre, que de douleurs et souffrances. Mais comme tu le dis, tu as pu conserver ta trompe et éviter une coelio, double coolitude, j’te jure.
    Ces douleurs sont celles des contractions, entre autres. C’est un truc que j’ai eu du mal à admettre (d’autant que pour moi, le médoc n’a jamais rien donné malgré les vrilles de l’utérus et qu’il a toujours fallu en passer par la coelio ensuite, double effet Kisscool.).
    Mais c’est une vraie fin, tu « accouches » de ton petit; peut-être une manière violente de réussir à faire le deuil. Tu en baves, mais tu vas rebondir. Tu as un utérus de compét.
    Bon courage pour la suite…

    Aimé par 1 personne

  12. L’ambivalence des sentiments doit être sacrément perturbante… Je redoutais pour toi la scène d’horreur que tu décris et la perte d’une trompe… Je crois que cette peur planait depuis l’annonce. Je suis tellement contente qu’elle n’ait pas été abîmée. C’est une bonne nouvelle bien mince mais c’est une vraie bonne nouvelle. Maintenant on croise pour un taux à 0. 🍀 Bon courage pour la reprise… Gros bisous ma Simone.

    Aimé par 1 personne

  13. j’espère donc que le plus dur est derrière vous!! que les jours à venir te permettent de remettre un pied dans la vie! sans souffrance ni douleurs, et que tout cela ne soit bientôt plus qu’une mauvaise étape dans votre parcours vers votre enfant! bon courage pour demain.

    Aimé par 1 personne

  14. c’est fou, mais vivement le taux à zéro ; j’ai vécu ça lors d’une FC et lorsque le taux a été à 13 mes règles ont débarqué pas loin derrière… J’espère que tout ça sera vite derrière toi. Pensées pour la reprise du boulot. bisous

    Aimé par 1 personne

  15. Coucou Simone,
    Cela fait un petit moment que je n’étais pas passée sur ton blog je suis désolée de l’épreuve que tu as traversé, j’espère vraiment que le taux va très vite retombé à 0 pour que tu puisses tourner la page et repartir en forme pour la prochaine bataille contre DNLP.
    J’espère que la reprise du travail n’a pas été trop difficile ça doit faire du bien pour se changer les idées mais pas top pour arranger la fatigue 😦
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  16. Mais quelle épreuve… j’espère que ton compagnon a réussi à t’entourer, il doit se sentir bien impuissant devant tant de douleur. Si je pense à lui c’est parce que je pense à toi! c’est la personne la plus susceptible de te soutenir et paradoxalement celle qui aura parfois du mal à le faire…
    Et vive les trompes! Je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s