OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Elles sont au moins deux dans ma tête

11 jours après la ponction, 1 semaine après la reprise du travail, Simone et Simone se retrouvent autour d’un café pour se donner des nouvelles. Et elles en ont des choses à se dire…

Alors ma petite Simone, on peut dire que la semaine aura été aussi intense que prévu. Beaucoup de boulot, énormément de boulot. Je n’ai pas tellement touché terre, avec les équipes, on a bien dépoté, je n’ai pas vu les journées passer.

  • Ben moi je l’ai trouvée longue cette semaine. Ces commandes qui n’en finissaient pas de pleuvoir au boulot, les équipes à cran qui me déversent leur stress, les collègues à la ramasse… Et comme je ne suis pas au top de ma forme physique, j’ai eu du mal à encaisser le choc.

C’est sûr qu’il y a eu quelques désagréments. Dès le retour d’arrêt post-ponction, tout le monde m’est tombée dessus avec son stress et les commandes « TTU ». Pour sûr, en plus des effets secondaires de l’utro, ça m’a fichu une sacrée migraine dès le début de la semaine ! Mais par la grâce du paracétamol, j’ai pu calmer tout le monde et organiser le travail collectif.

  • De mon côté, la migraine s’est installée dès DPO 7. Le paracétamol que j’ai pris a par la suite certainement masqué les autres symptômes de nidation.

Les journées de travail étant longues, les pauses déjeuner ont été sacrifiées. A force d’avaler ma pitance en 4ème vitesse devant l’ordinateur, j’ai attrapé des aigreurs d’estomac. J’aurais du manger moins vite.

  • A partir de DPO 8, une fois la nidation passée, mon utérus a commencé à tirer, ce qui a provoqué des aigreurs d’estomac. J’ai continué comme chaque jour à consulter la littérature scientifique via Google : « DPO + x » en fonction du jour. J’aime être précise, je suis comme ça.

J’ai eu des réunions houleuses avec ma hiérarchie, j’ai dû m’imposer et gueuler un peu pour défendre mon territoire et mes équipes. Un abruti de collègue m’a tellement pris le chou avec son dossier à la mords-moi-le-noeud que je l’ai envoyé paître proprement. Avec ce stress et ces malfaisants, j’ai chopé un de ces mal au dos. Ah là, je comprends d’où vient l’expression « en avoir plein le dos » ! lol. En plus du ventre gonflé et douloureux dû à l’utro, j’étais bien vernie…

  • En plus des sautes d’humeur de plus en plus nombreuses, les crampes abdominales ont continué de plus belles car l’utérus commence à prendre toute sa place. Tout ceci m’a fichu un sacré mal de dos… Mais, je ne me plains pas, c’est pour la bonne cause! lol

Voilà ti pas que l’autre nase de Martine s’est enfilée l’autre midi de la brandade de morue au bureau. Elle a fait réchauffer son Tupperware dans le micro-onde de l’étage. L’odeur a empesté toute l’après-midi, moi qui ai horreur de ça, autant te dire que cela m’a collé une de ces envies de gerber. Sacrée Martine ! Et le lendemain, c’est Jacky qui n’a rien trouvé de mieux que de se ramener avec une galette : tout le monde a dû prendre une part pour lui faire plaisir… J’y tiens pas trop à la galette, je préfère quand la pâte feuilletée est remplacée par du rhum et la frangipane par de la menthe. Mais comme je suis sympa, je me suis forcée, ce qui m’a retourné le cœur…

  • Je dirais que les nausées ont démarré à DPO 9, c’était vraiment lié avec la fin de la nidation et le début des maux d’estomac.

Tu imagines qu’avec ce rythme au boulot, je n’ai pas trop demandé mon reste le soir. Une fois utro et provamès enfilés, je m’endormais comme une masse.

  • Les taux de béta-HCG ont bien augmenté, du coup, le soir, j’étais une vraie marmotte : direct au lit après le dîner !

Au niveau vestimentaire, j’ai ressorti comme chaque mois ma garde-robe de fin cycle avec les soutiens gorges de plus grande taille pour être plus à l’aise.

  • Depuis DPO 10, ma poitrine a bien gonflé. Peut-être des jumeaux ?

Bon faut que je te laisse, je dois stériliser ma cup, j’en aurai besoin dans les prochains jours.

  • Et moi, je dois vérifier mon stock d’utro pour les semaines qui viennent.

Simone et Simone se bisent et chacune s’en retourne vaquer à ses occupations.

Publicités

82 commentaires sur « Où l’on parle des symptômes DPO… Simone contre Simone : tempête sous un crâne »

  1. Je croise encore et toujours….. Cette période n est pas des plus évidentes moralement… mais l espoir etant la, c est chouette !
    je te souhaite de passer de doux moments avant les résultats …. la boîte à bonheur est elle toujours plus que jamais active ?
    Des bisous

    Aimé par 1 personne

        1. Euh oui alors, donner mon mail comme ça la devant tout le monde je suis pas hyper chaude, mais je veux bien continuer à aller sur ton blog… Si tu veux bien contacte moi en mp via mon blog et ainsi on échanger nos mails sans que ça soit public.

          J'aime

  2. Les médecins devraient faire des études sur la schizophrénie pmesque, ça leur apprendrait peut être des choses intéressantes… Courage, tu arrives au pire moment, les tout derniers jours avant le verdict, on devient vraiment tarée (ouais j’suis encourageante comme nana). Bisous

    Aimé par 1 personne

      1. Pour errer sur la blogo depuis fort longtemps, j’en ai vu des positifs qui pourtant donnaient lieu à penser que les règles débarquaient… Je ne veux évidemment pas te donner de faux espoirs, seule la prise de sang pourra mettre fin à ce calvaire. L’avantage, c’est que tu peux désormais compter en heures ma douce… J’ai vraiment vraiment envie que notre échange ait pu te porter chance !!! Je t’embrasse fort.

        J'aime

  3. Courage pour ces prochains jours d’attente ! On continue de croiser 🙂
    Je reste quand même impressionnée par ton rythme de travail. Je me sens même toute petite à côté de ça. Sans compter le fait que tu trouves le temps d’alimenter ton blog o-0 Respect total !

    J'aime

      1. Je n’avais pas compris que la prise de sang avait déjà lieu demain.. Je t’imagine bien entre Simone 1 et Simone 2, prise entre le doute et l’espoir. Les symptômes de règles ne veulent rien dire, ils sont aussi présents en cas de positif. Impossible d’interpréter donc, seule la prise de sang te donnera une vraie réponse. Encore quelques heures d’attente. Je pense beaucoup à toi aussi. Plus je te lis, plus j’ai envie de te connaître 😉

        Aimé par 1 personne

  4. Malinette à raison on se fatigue soi même en post DPO, moi je m’use toute seule. J’adore ce dialogue ! C’est tellement vrai ! Ton esprit veut y croire et se protège en même temps, ce sont les montagnes russes post-DPO. Oui/non en fait mais peut être que oui ? ah bas non… allez si c’est bon cette fois…. Hans, ça le fait trop rire quand je suis dans cet état là, il n’arrive plus à me suivre. Moi je pleure et je voudrais juste être fixée une bonne fois pour toute et le plus vite possible. Alors je n’ai qu’une chose à dire: courage pour cette attente.

    Aimé par 1 personne

      1. Ils vivent les choses tellement différemment de nous qu’ils ne comprennent pas tout en effet. Nous vivons ça dans notre chaire alors qu’eux ne peuvent que nous regarder parfois impuissant. Que cette attente dure encore 9 mois !!

        J'aime

  5. Bonjour Simone,
    Ça fait quelques temps maintenant que je suis ton blog sans jamais commenter. Je suis très (très !) loin d’avoir ton parcours, et pourtant je comprends cette schizophrénie, entre envie de se protéger et envie d’y croire. J’espère très sincèrement que c’est Simone 2 qui a raison, et que le comptage des DPO va se changer en comptage des SA / SG. Je croise les doigts pour toi jusqu’à demain. Bises

    J'aime

  6. Dur combat entre les Simone! Et Simone 1 n’a pas dégainé un pipi-test en s’angoissant tandis que Simone 2 le lui tendait tellement elle était confiante grâce à tous ses symptômes?
    Bon courage à Simone 1 pour faire sa prise de sang (pour l’autre c’est une véritable partie de plaisir!). Et surtout, bon courage à toi pour lire les résultats.

    J'aime

  7. Courage Simone!
    Je suppose qu’à l’heure qu’il est, si tu n’as pas encore les résultats de ta pds, tu ne dois plus penser à rien d’autre qu’à ça!
    Quelque soit le résultat, n’oublie pas ta boite magique de l’Après 😉

    Si ce n’est pas trop tard, je t’envoie toutes mes ondes positives! (désolée, j’ai été déconnectée tout le we car mon amoureux avait besoin qu’on se coupe un peu du monde… ça l’aide à affronter l’épreuve du « petit pot » qu’il va subir cette semaine 😉 ).

    Bisous

    J'aime

  8. ah je viens de lire que c’est positif !!!!!! Magnifique !! Je continue de croiser très fort. De mon côté je commence tout juste à rentrer dans la psychose des dpo… Je pense que je vais aussi frôler la schizophrénie dans les prochains jours. Des gros bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s