Je n’ai pas écrit sur ce blog depuis presque 2 semaines car beaucoup en déplacement et un foisonnement d’activités, ce qui m’a laissé peu de temps pour penser à la PMA merci patron. Je continue bien sûr de me tenir au courant des parcours sur la blogosphère : je frémis en lisant les mauvaises nouvelles et je me réjouis des bonnes. Les annonces de tests positifs me boostent littéralement et me donnent une pêche d’enfer.

Aujourd’hui c’était le jour du rendez-vous pré-opératoire pour enlever le fichu polype qui me fait prendre du retard pour la FIV 2. Avant de m’y rendre, je me doutais bien qu’il restait encore des étapes : rendez-vous anesthésiste, opération, rendez-vous post opératoire, cicatrisation. Bref, la FIV 2 est au mieux envisageable en janvier-février 2016.

Ce qui est fort ballot car ce sera justement la période où ma boîte va connaître des turbulences importantes qui risquent de me balayer avec. Évidemment, vous comprendrez mon souci de discrétion sur le sujet par peur d’être reconnue. Ceci dit, je doute fort que mes patrons actuels et futurs surfent sur la blogo PMA. Bref.

vold

La tête du boss s’il découvre un jour mon blog

Donc, je disais que ça va tanguer sévère au boulot. Ces jours-ci, vu mon poste, soit les gens me regardent avec commisération mais peut-être aussi envie de me voir en Blandine dans la fosse aux lions, soit ils en plaisantent avec moi car ont la certitude que j’ai déjà trouvé un point de chute ailleurs. Justement, j’ai repéré 2 ou 3 postes possibles ailleurs (tellement ailleurs qu’il faudrait déménager) qui constitueraient aussi un changement bénéfique pour ma carrière. Or, je n’ai fait aucun acte de candidature car je mets la priorité sur la PMA, c’est clair dans mon esprit. J’ai 35 ans, l’horloge biologique tourne, je veux me consacrer à la PMA.

coucou « Coucou » fait l’horloge biologique

Sauf que les choses ne sont pas si simples. Mon esprit s’embrouille.

Alors, je dresse avec vous la liste des avantages et des inconvénients pour y voir plus clair.

Problématique : changement de dirigeants dans la Grosse Boîte en début d’année prochaine

Conséquences possibles pour ma pomme (avec scoring de probabilité) :
– Je reste à mon poste mais on va me challenger fort pour tester ma loyauté – 60 %
– On me placardise pour je comprenne de moi-même qu’il faudrait dégager – 30%
– On me demande de dégager très vite et très loin – 9 %
– On me promeut car « voyez-vous chère Simone, vous êtes très bonne» – 1%

Solution 1 : je reste sans rien faire en attendant de voir comment les choses vont tourner

Avantages :
Je reste en terrain connu sur les plans professionnel, personnel et PMA.
Je peux enquiller dès que possible sur la FIV 2.

Inconvénients :
Il n’est pas certain que les prochains dirigeants m’accordent les facilités pour suivre les examens et traitements liés à la FIV 2 (rappel : mon centre PMA impose des injections par des infirmières diplômées d’Etat).

Je risque de ne pas trop être sereine durant cette FIV2, or on sait que c’est important d’être détendue.

Il n’est pas sûr du tout que la FIV 2 fonctionne : dans un an, je risque fort d’être au même point (et un peu démonétisée côté employabilité).

Solution 2 : je prends les devants et saisis les opportunités pour rebondir ailleurs

Avantages :
Je m’épargne beaucoup de stress et je sors par le haut d’une situation professionnelle compliquée (genre : au-revoir Président avec bouée canard).

Inconvénients :
Déménager – changer de centre PMA – refaire les tests avant d’espérer un jour faire la FIV 2

Une prise de poste c’est 6 mois à un an d’investissement avant d’y voir clair au boulot.

Il faudra convaincre Simon de déménager et de lâcher son boulot pour en chercher un autre là où on sera.

coucou

Et pendant ce temps-là à Vera Cruz : l’horloge biologique tourne

Bon, alors je choisis quoi ?
En mode déprime, je me dis que ce n’est pas du juste car si j’étais fertile ou un homme, je me poserais pas la question car j’aurais déjà 3 gosses ou que bobonne s’en occuperait. Plus constructif, en mode rêve-ta-life, je me débrouille pour gagner au loto et me consacre à 100% aux FIV. Note pour tout de suite : épouser un homme riche que je n’aimerai pas pour son argent.

Revenons plutôt à la question du jour : est-ce vraiment un problème de tempo ?
A bien y réfléchir : par rapport à quoi suis-je en décalage ? Par rapport aux statistiques qui disent que si tu n’as pas un môme à 29 ans, tu as raté ta vie ? A la logique débile masculine française de l’ultra-présentéisme ou boulot ? Boredel, il me reste 30 à 35 ans à travailler : j’ai la chance inouïe d’avoir un boulot, est-ce vraiment une placardisation d’un an ou deux qui va mettre mon existence en péril ? Si au final, je devais ressortir de la PMA le ventre vide et le cœur en miettes, je ne veux pas ajouter le terrible regret d’avoir perdu du temps précieux pour une histoire de carrière à faire absolument avant 40 ans.

Finalement, je crois que je vais choisir la solution 3 = application simultanée des méthodes RAB et TATC

Méthode RAB (ou Rien à Battre) :
« Simone, nous vous offrons l’opportunité d’exercer votre talent au 2ème sous-sol à côté des toilettes » ⇒ RAB, j’aurai tout le temps de suivre mes traitements
« Simone, nous vous confirmons dans votre poste, mais va falloir écouter et être gentille, hein ? » ⇒ RAB, j’afficherai un sourire en empêchant mon majeur droit de se dresser

Méthode TATC (ou Touche à ton cul) :
« Simone, dorénavant votre reporting se fera en Codir 2 fois par semaine à 19h30 » ⇒ TATC, j’ai infirmière
« Simone, les instances de pilotage de vos projets se réuniront désormais à 7h45 » ⇒ TATC, j’ai endochatte
« Simone, vous ne vous impliquez pas suffisamment, ça va barder pour votre matricule, direction 2ème sous-sol » ⇒ TATC, je vais te coller mon compte-épargne temps dans la tronche.

Voilà l’état de mes réflexions avant d’aller au rendez-vous pré-opératoire du foutu polype.

A la sortie du rendez-vous, l’échéancier se confirme :

  • novembre hystéroscopie
  • janvier-février : RAB + TATC à haute dose

⇒ mon rêve : leur coller un congés mat’ dans la foulée

Si vous avez des conseils sur l’attitude à adopter ou les numéros gagnants de l’euro millions, je suis preneuse !

Publicités

38 commentaires sur « Question de tempo ? »

  1. Ah là là ma Simone, tu me fais rire. Mais ça sent l’ulcère toute cette pression…
    Tu me lis, tu sais que je n’ai pas de vrai bon conseil à te donner dans le domaine. Et je crois que tu as déjà fait ton choix. Le détachement me semble une bonne solution. Reste à l’appliquer. Tu l’aimes ton boulot ? Et ta ville ? Et ton chez-toi ? Ce sont les premières questions. Enfin, PMA et restructuration mises à part, t’aurais envie de changer de boîte ? Si oui, ne fais pas de sacrifice. Si non, attends de voir ce que ça donne ces bouleversements. Il a un an, on a dit à mon père (60 ans cadre sup) qu’il allait être viré suite à restructuration ; au final c’est son boss, qui lui avait dit ça, qui a fini par être viré. Depuis, je crois au retournement.
    Nous les infertiles on a l’habitude de contredire les pourcentages. Alors moi je me dis qu’ils vont te garder et pas forcément au sous-sol !
    C’est quand l’opération en novembre ?
    ❤️

    J'aime

  2. Quand on a décidé d’accepter la mutation de mon mari, on a été soulagé d’avoir d’autre projet que la PMA, d’avancer aussi sur d’autre plan…Ça fait peur, et ça a pas toujours été facile à assumer mais il paraît que dans la vie il vaut mieux des remords que des regrets…

    J'aime

  3. Je ne suis pas douée pour les conseils alors je vais te décrire mon choix, peut-être que ça t’aidera, ou pas ^^ Je me suis fait virer, Chéri me demande enfin d’arrêter la pilule, puis j’ai retrouvé un boulot et Chéri me propose enfin de commencer les essais bébé. En parallèle j’apprends que dans ma boîte, ils ne sont pas chaud chaud des embauches de femmes enceintes, je me suis dit, on verra bien. Finalement, je ne suis toujours pas enceinte (je me suis inquiétée pour rien ^^), et je fais des heures à crever. Inconvénients : je rentre tard le soir et mes heures ne sont ni payées ni rattrapées (DMC !) Avantage : Mon chef ne me fait pas ch*** pour mes retards les matins de pds+contrôle ni pour mes absences/arrêt de travail. Projet : Profiter d’un ou deux congés mat’ et aviser ensuite. J’aime mon boulot, mais j’ai énormément donné sans avoir de retour, alors je vais me servir moi-même 😉
    Verdict : RAB, enfin chez moi, c’est plutôt RAF 😉
    Pour toi, vois ce qui te touche le plus. Si tu penses qu’une concentration 100% pma t’aidera à mieux aborder cette FIV, alors joue le risque de la mise au placard, même si tu peux également conserver ton poste. Si au contraire, tu penses que tu regretterais de faire une « pause pma » (acte de présence au travail, lol) dans ton parcours professionnel, alors anticipe et rebondis, postule sur les 2-3 postes que tu as repéré. Déjà, ton homme, il en pense quoi ? Il pourra retrouver du boulot facilement ? Ton centre pma est idéal ou juste un bon centre ?
    Je me rends compte que dans mon parcours, je me suis posée trop de questions là ou finalement, je me suis tracassée pour rien. Maintenant je fournis mon meilleur travail, demain est un autre jour, et voilà, je rempli ma part du contrat, je suis sereine ^^

    J'aime

  4. Cette problématique, je me la suis posées. Au bout de 8 blastos sans resultat, j’ai décidé d’arrêter d’attendre un événement qui ne viendrait pas et j’ai pris ma vie pro en main. Je me suis sentie enfin heureuse (oui meme sans enfant, et pauvre), â ce moment là. C’est ma petite expérience, et je ne regrette rien (sauf les sous). Dans ton cas, ça se complique car j’ai l’impression qu’un changement de taf implique un déménagement… Apres, on est assez de PMettes pour pouvoir t’aider dans ta nouvelle région 🙂

    J'aime

  5. Pareil : RIEN A BATTRE ! le placard, ça semble parfait : tu continues à être payée sans pression car on te colle un taff de merde. Et comme c’est un placard, plus personne n’attend rien de toi, tu pourras donc t’absenter à loisir pour aller te faire endochattaliser et aller chez l’acupuncteur. Banco !

    J'aime

  6. Et ben dis donc ! Je suis pas la seule à me prendre le chou ! Je vois que les listes, les options et les choix sont aussi ton quotidien !!!! Je suis tres fan de RAB et TATC !
    Dans notre cas, après maintes discussions, la décision est prise et ça soulage énormément. Je te souhaite la même sérénité et surtout une fin heureuse, à savoir : un job intéressant ET un gosse !! Bisous.

    J'aime

  7. Alors les TATC et les RAB sont bien beaux sur le papier mais pourras-tu le supporter ? On se dit toutes ça : qu’on s’en tape, qu’ils peuvent nous dire ce qu’ils veulent etc … sauf que dans la réalité, et même si on se dit que la PMA sera notre seul objectif bah ça nous bouffe quand même, ça nous ronge, ça nous stresse.
    J’ai connu le rachat et le début des licenciements. Je n’étais pas dans la 1ère charrette mais je ne me leurrais pas, je serais dans les prochaines. Le gentil patron était aussi sur le départ. Ni une ni deux, je suis allée voir le patron que je connaissais et je lui ai demandé une rupture conventionnelle qu’il a acceptée. Finalement ça l’arrangeait bien, lui et la future nouvelle direction. Je me suis engouffrée dans la faille et j’ai bien fait parce que la nouvelle direction présente, aucune rupture conventionnelle n’a été acceptée et toutes mes collègues ont été virées comme des chiennes après des mois de pression (et de dépression).

    J'aime

  8. Je pense que l’homme riche que tu n’épouse pas pour son argent est la meilleure option !
    Pour m’être posée la même question il y a pas si longtemps, je te dirais de ne pas mettre ta carrière entre parenthèses, si on réfléchit, c’est pas une arrivée en retard et un départ avancé sur 2 semaines qui vont mettre la boîte et ton poste en péril. Quant au congé mat, ben c’est la vie, en embauchant une femme de 35 ans, c’est un risque calculé ou alors c’est un mauvais manager et tant pis pour lui/elle !
    PMA, RAB et TACT, nouvelle stratégie de carrière pour 2016 !
    (Perso, j’avais mis ma boss dans la boucle de la PMA, sans trop de détails et ça m’avait bien aidé pour tout gérer sans stress, après ça dépend du boss et de l’esprit de la boîte, je te conseille les boîtes US moins portées sur le présentéisme)

    J'aime

  9. Je suis en mode TATC depuis 1 an…. pas le choix. J’ai expliqué à mon boss que ma vie perso passait dorénavant en priorité et qu’il fallait qu’on s’organise, ou quitte à partir. Du coup j’ai réduit mon temps de travail, supprimer des missions qui me faisait partir de chez moi trop souvent et trop longtemps. Mon planning PMA passe avant. En même temps, pour mon équilibre psycho, c’était devenu une absolue nécessité, j’étais en burn out total entre les traitements FIV et mes missions… Évidemment, du coup j’ai décliné dans la foulée le poste dont je rêvais depuis toujours. Et de toute façon, ce poste ne me faisait même plus tant rêver que ça. C’est injuste d’avoir à choisir, mais vu les contraintes de mon job, je suis bien obligée de le mettre un peu entre parenthèses… Pour ma part, j’avais besoin d’être plus en forme physiquement, d’avoir du temps pour la pma, Et puis je me dis qu’il y aura toujours plein de façons de rebondir après. La meilleure option pour toi? difficile à dire, mais sans doute celle qui te permet de te sentir bien, sans générer de stress supplémentaire…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s