Simone a passé un très bon week-end avec une soirée entre amis particulièrement réussie. La bonne chère, des fous-rires, des discussions passionnées, de quoi oublier le temps de quelques heures la PMA.

J’attendais la soirée de samedi avec impatience depuis deux mois. Des retrouvailles avec des personnes qui peu à peu deviennent des amis. Un sentiment d’amitié sereine grandit au fur et à mesure des soirées, des discussions, des affinités découvertes, des débats. Depuis quelques années, nous nous réunissons environs 3 fois par an, peu de messages échangés entre-temps, si ce n’est des vœux de nouvelle année particulièrement attentionnés. Nos soirées sont toujours longues, autour d’une table soigneusement bien dressée, de très bons vins, de la cuisine raffinée. La cheville ouvrière de ces soirées, c’est ma copine Fantômette qui a eu la très bonne idée de nous faire rencontrer ses deux autres amis.

fantomette2

Fantômette a mon âge et est officiellement célibataire. En réalité, elle a une relation depuis 4 ans avec un homme marié. Elle sait qu’il ne quittera jamais sa femme car il lui a dit très clairement. Je vois bien que ma copine en est malheureuse car cette relation, certainement plaisante dans ces débuts, l’enferme et l’empêche d’avancer dans la vie. Elle souhaiterait avoir des enfants « un jour », « plus tard »… Or, elle ne trouve pas le courage de rompre, par manque de confiance en elle et peut-être un peu par lâcheté.

Vous me voyez venir : les années passent et l’horloge biologique tourne. Ce compteur inéluctable alimente le désarroi de ma Fantômette. Je la sens s’éteindre petit à petit, elle se projette dans le temps avec de plus en plus de difficultés. Elle a déjà rompu 2 fois avec son amant et réalisé d’autres rencontres, toujours décevantes. Elle m’a confié que cette relation ne lui donne pas satisfaction, mais que, faute de mieux, elle s’en contente.

fantomette

Je ne juge pas Fantômette, je l’écoute, je la distrais, j’évite de m’étaler sur ma vie de couple réussie et elle me sait gré de cette délicatesse. Je ne lui demande pas à chaque coup de fil ou courriel où elle est « au niveau des mecs », elle m’en parle si elle le souhaite, je ne provoque pas les confidences.

Il existe certainement une blogosphère des Fantômettes, où elles peuvent partager leurs doutes, leurs malheurs et espérer ensemble, se réjouissant du bonheur de leurs copines de galère qui rencontrent enfin l’homme tant attendu.

Aux yeux des Fantômettes, les PMettes sont des chanceuses car ont franchi le pas d’une vie de couple épanouie, avec des hauts et des bas certes, mais suffisamment solide pour partager le désir d’enfant.

Je ne m’épanche pas avec Fantômette sur notre parcours de PMA. J’aurais trop peur de me plaindre alors que j’ai la chance de vivre la vie à laquelle est aspire tant.

Alors, le temps de quelques heures, Fantômette et moi avons mis de côté nos quêtes inabouties, trinqué et profité à plein de cette excellente soirée estivale.

trinqué

Publicités

8 commentaires sur « A mes amies les Fantômettes »

  1. J’ai été une fantomette pendant plusieurs années et un jour j’ai rencontré mon chéri. Il ne faut pas qu’elle baisse les bras mais surtout qu’elle garde son amant en sa qualité d’amant et qu’elle continue à avoir une vie sociale et chercher le bon.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s